Exposer transfusions sanguine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3516 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction : qu’est-ce que la transfusion sanguine ?

La transfusion consiste à injecter du sang ou l’un de ses composants provenant d’une ou plusieurs personnes appelées « donneurs » vers une personne malade appelée « receveur ». Chaque année, 400 000 malades sont soignés par transfusion sanguine grâce aux dons de sang de 1,7 millions de donneurs bénévoles. Ces donneurs ont entre 18et 65 ans et donnent leur sang dans des établissement de don du sang où lors de collecte organisées par des association .

II. Les groupes sanguins.

A la surface de plusieurs de nos cellules sanguines (globules rouges, plaquettes, globules blancs), nous avons des molécules ; et c’est le type de molécule qui détermine notre groupe sanguin.

Il existe de nombreux groupes sanguinsmais les principaux sont les groupes ABO, Rhésus et Kell car ils concernent la transfusion de globules rouges, la plus courante. La transfusion de plaquettes ou de globules blancs nécessite de déterminer des groupes supplémentaires.

A. Les groupes ABO, Rhésus et Kell.

1. Les groupes ABO.

Ce système ABO, qui est le plus ancien connu, comprend les groupes A, B, AB et O. Les personnes degroupe A ont des molécules (antigènes) A sur leur globules rouges ; les personnes de groupe B ont des  antigènes B ; les personnes de groupe AB ont des antigènes A et des antigènes B ; et les personnes de groupe O ne possèdent sur leurs globules rouges aucun antigène.

Dans son plasma, chaque personne a des anticorps naturels dirigés contre les antigènes qu’il ne possède pas : leur but estde reconnaître d’éventuels globules rouges étrangers d’un autre groupe et de provoquer leur destruction par éclatement. Une personne de groupe A a des anticorps anti - B (qui détruiront les globules rouges comportant des antigènes B) ; elle n’a pas d’anticorps anti -A, sinon, son sang s’autodétruirait. De même, une personne de groupe B a des anticorps anti -A ; une personne de groupe AB n’a nianticorps anti -A, ni anticorps anti -B, car elle a des antigènes A et B ; et une personne de groupe O a des anticorps anti-A et anti-B car elle n’a ni d’antigène A, ni d’antigène B.

|Groupe |Antigène |Anticorps |
|A |A |B|
|B |B |A |
|AB |A et AB |Ni A, ni B |
|O |Ni A, ni B |A et B |

Il ne faut donc pas faire rencontrer un anticorps avecson antigène correspondant (ex : B avec anti-B), sinon, les globules comportant l’antigène seront détruits, provoquant un accident. Si on prend un exemple, il ne faudra jamais transfuser du sang de groupe A (antigène A) chez une personne de groupe B (anticorps anti-A).

Dans la pratique, on fait soit des transfusions de A à A, de B à B etc. 

|Groupe |Peutdonner à |Peut recevoir de |
|A |A et AB |A et O |
|B |B et AB |B et O |
|AB |AB |Tout le monde |
|O|Tout le monde |O |

O est dit « donneur universel » : il peut donner son sang à tout le monde. AB est dit « receveur universel » : il peut recevoir de tout le monde.

Dans la majorité des cas, ce sont les anticorps du donneur qui présentent un danger pour les globules rouges du sang transfusé. En...
tracking img