Exposition xenakis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (789 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Xenakis : le Diatope, une musique à voir

Du 12 février au 7 mars 2013, Le 308-maison de l'architecture, situé à Bordeaux accueille, en entrée libre, l'exposition Xenakis : le Diatope, une musiqueà voir qui retrace la vie et les différentes réflexions de l'architecte et ingénieur Iannis Xenakis. L'exposition est réalisée par la Maison de l'architecte des Pays de la Loire et en collaborationavec Mâkhi Xenakis et soutenue par l'école nationale supérieure d'architecture de Nantes, du bureau d' étude acoustique Alhyange, de l'entreprise Ecophon et du Groupe Ferrari, des partenariatsinstitutionnels et du Club Partenaires de la Maison de l' Architecture des Pays de la Loire. Le 12 février a 18h30, moment de l'inauguration de l'exposition, s'est tenu une conférence à propos de l'architectepar sa propre fille Mâkhi Xenakis (artiste plasticienne), intitulée : Iannis Xenakis, un père bouleversant. A travers cette conférence, Mâkhi Xenakis abordera principalement la phrase bibliographiquede son père. Le Diatope, œuvre majeure de l'architecte créée en 1974 pour l'inauguration du Centre Pompidou à Paris, fut le prétexte à la réalisation de cette exposition. Des citations de IannisXenakis figurent dans l'exposition et résument ce qu'est le Diatope : « le Diatope est une architecture volumétrique en musique et en lumière » ou encore « le Diatope itinérant est une coque en plastiquetendu et composée de paraboloïdes hyperboliques et abritant un spectacle automatisé d'un type nouveau, abstrait, fait de rayons de lasers, flashs électroniques et musicaux ». Une fiche techniqueprésente le Diatope au public de l'exposition et est accompagnés de nombreuses photographies prises à l'extérieur et à l'intérieur du Diatope. Ce

dernier fut alors réalisé pour l'inauguration du CentrePompidou suite à une commande du Centre Pompidou dont Robert Bordaz était le directeur et se trouvait sur le parvis de Beaubourg devant le Centre Pompidou. Il fut réalisé entre 1974 et 1977, livré...