Faut il plus ou moins d'etat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8276 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’évolution de la famille depuis 1945 à nos jours

Présentation de la famille

Définition de la famille :
Une famille est une communauté de personnes réunies par des liens de parenté. Elle est dotée d'une personnalité juridique, d'un nom, d'un domicile et d'un patrimoine commun, et crée entre ses membres une obligation juridique de solidarité morale[1] et matérielle[2], censée les protégeret favoriser leur développement social, physique et affectif[3].
La famille est à la fois une institution sociale, juridique et économique, qui existe dans toutes les sociétés humaines

1 Taille de la famille
o 1.1 Des liens de parenté plus ou moins éloignés
Les relations de parenté sont principalement la filiation, l'alliance, et l'adoption, avec des règles qui diffèrent selon lessociétés. Elles interdisent généralement les relations sexuelles, et donc les alliances, entre les membres d'une même famille.
La grandeur de la famille, c'est-à-dire le nombre des individus qui en font partie, est déterminée par le degré de parenté permettant de savoir où commence l'inceste, et où s'arrête l'obligation de solidarité.
Dans les sociétés traditionnelles, les familles élargies (qu'ondésigne actuellement sous l'appellation de clan), comportent des dizaines, voire des centaines de ménages ayant des fonctions diversifiées. Elles possèdent un patrimoine communautaire, comportant des terres, des maisons, des métiers, qui sont attribués ou loués comme biens privatifs pour permettre aux nouveaux ménages de s'établir.
Les familles claniques permettent la réaffiliation, nonseulement d'individus isolés, mais aussi des familles étrangères complètes[4].
Dans la Rome antique, mais aussi en Europe sous l'Ancien Régime, le terme de familia s'étend à l'ensemble de la maisonnée, c'est-à-dire aux domestiques, aux esclaves et même aux clients.Dans les sociétés modernes, la famille s'est progressivement restreinte à un seul degré de parenté ou d'alliance.

Pour les statisticiensfrançais, la famille est un ensemble d'au moins deux personnes — soit un couple avec ou sans enfant(s), soit un parent seul vivant avec au moins un enfant.

1.2 Des familles sans parenté
Le terme famille est également utilisé par analogie pour désigner des regroupements dont les liens ne sont pas fondés sur la parenté.
• Ainsi, dans des pays d'Afrique la famille se compose aussi des membresoriginaires d'un même village lorsque ceux-ci s'en retrouvent éloignés, et les gens désignent leurs amis cousins voire frère.
• De même, des individus partageant des pratiques ou des idéologies communes peuvent parler de famille, alors qu'aucun lien de sang ne les lie : on parle ainsi de famille politique, de frères d'armes, etc.
• Il existe par exemple la famille religieuse dans lescouvents et les communautés : ainsi les religieux s'appellent-ils entre eux frère, sœur, père, mère.
• Des entreprises ont également ce type de politique : mettre les employés dans une atmosphère et des relations telles qu'ils se sentent appartenir à la même famille que les autres employés et que leurs dirigeants. On utilise alors parfois le terme de gestion paternaliste du personnel

2Membres de la famille
Les membres de la famille ont des statuts différentiés en fonction de l'âge, du sexe, du rang dans la filiation, des talents, et de divers autres critères d'attribution de rôles sociaux ou économiques. Dans l'aire de civilisation européenne, ces statuts sont :
• le père,
• la mère,
• l'oncle,
• la tante,
• le cousin,
• le cousin issu de germain,• le parrain et la marraine,
• le beau père,
• la belle-mère,
• la mère adoptive, ou marâtre,
• l'aïeul,
• le mari,
• l'épouse,
• le fils,
• la fille,
• la belle fille, la bru,
• la filleule,
• la cadette,
• la benjamine,
• le petit-fils,
• le tuteur, la tutrice,
• le chef de famille,
• les enfants adoptés,
•...
tracking img