Fiche descriptive communication orale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (484 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Malik El Djebena, jeune homme de 19 ans qui vient de prend 6 ans de prison. Dès son arrivé, il se fait très vite remarqué par son jeune âge, sa fragilité, son manque d’assurance et surtout parcequ’il reste en solitaire. Sauf qu’en prison la solitude n’existe pas soit on fait parti d’un clan soit on te fait vivre la misère. Malik va très vite le ressentir et avoir des ennuis. Mais un jour lesprisonniers corses lui lance un dilemme et face à eux il n’a pas le choix. Pigé dans cet enfer, il va également être mené à faire des choses et prendre des décisions à contre cœur pour sa propresurvie au sein de la prison. Malik devient le larbin des corses, qui font régnés leur loi dans la prison. Cependant Malik apprend très vite toutes les combines de ce monde, il mène à bien ses missions etgagne peu à peu la confiance des corses. Finalement, Malik utilise son intelligence pour ces propres intérêts , toute en douceur, en ayant plus d’assurance, il va gagner du pouvoir, le larbin joue lecaïd, retourner sa veste est va créer son propre réseau…
Un prophète est un film d’origine française sortie le 26 août 2009, réalisé par Jacques Audiard avec pour acteurs Tahar Rahim, qui joue lerôle de (Malik El Djebena), Niels Arestrup, qui interprète le rôle de (César Luciani . Ce film a été  récompensé d’un César du Meilleur film français de l'année (César 2010 édition n° 35).
Ce film apeut être été récompensé, mais je n’ai pas du tout aimé ce film car il nous projette dans un univers extrêmement violent le monde de la prison néanmoins réaliste, assez dur a encaissé, comme si onreçoit une claque.
Personnellement je n’ai pas la violence et dans ce film en en mangeant tout au long
Les 2h30 furent assez longues. Brillament écrit et interprété certes, mais la réalisation quasidocumentaire m'a un peu gonflé, et le scénario est un Scorsese carcéral. C'est très bien mais je m'attendais à autre chose de ce côté là. Et je n'ai pas compris le délire de Jacques Audiard de...
tracking img