Fiche la mondialisation n'est pas coupable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1259 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Stanley
Pierrat-Briggs
TES
Paul Krugman, La mondialisation n’est pas coupable, La découverte, 1998
Chapitre 1 : La compétitivité, une dangereuse obsession
Ce chapitre nous explique les enjeux de la compétitivité dans la mondialisation. L’hypothèse selon laquelle la compétitivité est une dangereuse obsession est une hypothèse fausse. On constate que les entreprises ont mis en placeune compétition aveugle entre elles, ce qui provoque une augmentation du chômage. Selon l’auteur, il y aurait de la négligence au niveau des chiffres. Les chiffres de la compétitivité seraient fantaisistes. Cette compétitivité peut provoquer des dangers tels que des conflits à propos du commerce international.
Chapitre 2 : Preuves à l’appui
Ce chapitre nous explique les raisons des problèmesposés par la compétitivité. Les puissances industrielles mèneraient une guerre économique de la compétitivité. Cette thèse s'appuie sur la théorie de l'égalisation de la rémunération des facteurs qui suppose que quand il y a un échange entre pays riches avec beaucoup de main d’oeuvre qualifiée et un pays pauvre avec faible main d’oeuvre qualifiée, il existe une hausse des salaires de la maind’oeuvre qualifiée aux US et une baisse pour la main d’oeuvre non qualifiée. En effet le pays riche se spécialisera dans une production à forte main d’oeuvre qualifiée, ainsi la demande de cette main d’oeuvre sera forte et donc les salaires augmenteront. A l'inverse, dans les pays pauvres les salaires des non qualifiés augmenteront. Dès lors, les entreprises diminueront la proportion des salariés trèsqualifiés.
Chapitre 3 : commerce extérieur, emploi et salaires
Ce chapitre nous explique les incidences du commerce extérieur sur l’emploi et par conséquent les salaires. On constate que les salaires ont tendance à stagner. En effet, la concurrence détruit des emplois bien rémunérés, ce qui fait que les travailleurs les moins qualifiés en souffrent. De plus, on constate une apparition dudéficit extérieur, ce qui provoque un déclin du PIB. Cependant, la concurrence extérieure n’est pas le principal responsable du déclin manufacturier ni la cause de la stagnation des salaires. Les origines de ces problèmes seraient dues à des problèmes internes aux états.
Chapitre 4 : La croissance du tiers monde nuit-elle à la prospérité du premier monde ?
Chapitre 5 : L’illusion du conflitcommercial international
Ce chapitre explique pourquoi l’on pense qu’un conflit commercial international se met en place. Tout d’abord, on peut dire que la concurrence militaire de la guerre froide devient rapidement une concurrence économique entre les puissances. Cependant, l’illusion d’un conflit économique représente un danger. En effet, l’économie mondiale lutte pour les marchés et pour lecapital. Or, la spécialisation des marchés mondiaux dans les pays à bas salaire provoque des excédents commerciaux et donc une hausse du taux de chômage. De plus, la politique des pays est guidée par une vision du commerce extérieur peu fiable. C’est pourquoi on peut dire que le commerce international est considéré comme une guerre. Dans cette optique, les marchés ouverts risquent de se désintégrer.Chapitre 6 : Mythes et réalités de la compétitivité américaine
Ce chapitre explique les enjeux de la compétitivité américaine. Si on considère le différentiel d'export/import de produits industriels, les USA font apparaître un déficit qui peut être considéré comme une cause du chômage. Mais les exportations sont mesurées par le chiffres d'affaires et non par la valeur ajoutée, qui, pourtant,seule mesure le profit réalisé par le secteur industriel. En corrigeant ces données Krugman montre que l'incidence du commerce international sur la baisse des emplois industriels est infime. En effet même si il existait un équilibre du commerce extérieur, il y aurait eu baisse des emplois. Le commerce international n'explique donc qu'une toute petite partie de cette diminution des emplois....
tracking img