Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (580 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
On a étudié ce texte, voilà le plan de notre prof :

Problématique : Quels sont les enjeux du sonnet de Ronsard ?

I) Une peinture persuasive
-> Mise en scène d'abord temporelle : oppositionentre 2 époques : un passé et un futur.
Emploi du futur de l'indicatif simple + utilisation du pronom "vous" pour renforcer et prouver que ce que le poète écrit est certain.
-> Hélène est montrée commeune femme se dégradant -> participes présents suggèrent cette ennuyeuse lenteur.
-> A cet avenir peu enviable, opposition avec un passé éclatant : "Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle !"-> Le retournement de situation est dû à la plume vengeresse de Ronsard, au résultat du dépit amoureux. Rôle inversé. Hélène était célébrée et Ronsard devient donc son admirateur.
-> La vengeancese lit dans la peinture dévalorisante "belle" qui sera "assise ; "vieille accroupie" : image humiliante = emploi donc du registre dramatique.
-> Quelle est donc la faute commise par Hélène pourmériter une telle punition ? C'est dans le dernier tercet que se trouve la réponse :"regrettant mon amour et votre fier dédan". Le "et" oppose l'attitude de Ronsard (aimant) et celle d'Hélène (féroce etcruelle ->"fier"). Ronsard dénonce donc l'injustice de cette dernière.
-> Dans sa stratégie persuasive, Ronsard fait son autocélébration. En opposition à Hélène, Ronsard se projette dans un avenirglorieux : "au bruit de Ronsard ne s'aille réveillant". Il a même accès à l'immortalité. Il accède au statue de héros mythologique grac, les "myrtes" désignent les champs Elysés. La représentationidéalisée de la mort de Ronsard ("fantôme sans os"..., "repos", "sous la terre") crée un violent contraste avec celle d'Hélène qui a un certain réalisme prenant.
Ce poème repose donc sur une peinturepersuasive, contruite sur le violent contraste entre 2 prophéties.

II) Une poésie didactique ?
La leçon proposée s'adresse à Hélène en 1er lieu, et cette leçon est finalement choquante : n'est-ce pas...
tracking img