Freud explication de texte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1116 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Il est devenu courant, pour nous, de dire que notre civilisation a été édifiée aux dépens d'aspirations sexuelles qui sont inhibées par la société,en partie refoulées,

Ce que le sexuel tend à nous imposer, nous sommes obligés de le réfreîner et de le refouler, le chasser de notre partie consciente pour le placer dans notre inconscient, et ce, à cause de la société, dans laquelle cesaspirations n'ont pas leur place.

en partie aussi mises au service de nouveaux buts.

On essaie de canaliser l'énergie sexuelle de manière utile : la procréation par ex.

Nous avons aussi reconnu que, malgré toute la fierté que nous donnent nos conquêtes culturelles, il ne nous est pas facile de satisfaire aux exigences de cette civilisation, de nous sentir à l'aise en elle, parce que lesrestrictions pulsionnelles qui nous sont imposées signifient pour nous une lourde charge psychique.

Bien que la société nous offre un certain confort de par les conquêtes réalisées (évolution des lois, des moeurs, progrès de la santé, progrès techniques) ce confort n'est que relatif, vu que nous devons douloureusement supporter le fait de canaliser nos pulsions sexuelles.

Or, ce que nous avonsreconnu pour les pulsions sexuelles vaut, dans une mesure égale et peut être plus grande, pour les autres, les pulsions d'agression.

Ce que nous venons de voir pour les pulsions sexuelles (société qui condamne les pulsions sexuelles, obligation pour l'individu de les refouler) nous pouvons en dire la même chose pour les pulsions d'agression.

Ce sont elles surtout qui rendent difficile lacoexistence des homme et qui menacent sa continuation ; une limitation de son agressivité : tel est le premier et peut être le plus dur sacrifice que la societé doit exiger de l'individu.

L'agressivité peut, dans une de ses formes, être liée au meurtre : d'où dans le texte : "menacent sa continuation" Contrôler l'agressivité est le fondement de toute société et sans doute l'une des choses les pluspénibles que la société demande à l'individu. Freud va à présent expliquer comment l'individu arrive à se dompter soi-même.

Parenthèse-Quelques notions

Freud explique que le psychisme de l'homme est constitué de trois éléments :

le ça, le moi et le sur-moi

le ça, ce sont toutes les pulsions que l'homme a en lui. Cela comprend le suicide, le viol, le meurtre, les fantasmes incestueuxainsi que leur réalisations, etc... en gros les pulsions de vie et de mort, sexuelles et agressives. Tout ce qui est en l'homme et que l'homme refoule,mais qui pour certains, ressort.

le moi oscille entre les tiraillements du ça et les exigences du sur-moi

le sur-moi est l'instance interdictrice, ce que nous nous interdisons de faire. Interdiction qui se forme très tôt chez l'individu de parl'éducation, la culture, etc...

L'instauration du surmoi, qui tire à lui les motions agressives dangereuses, amène en quelque sorte une garnison dans une place qui inclinerait à la rébellion.

Ce que notre agressivité peut nous amener à commettre de pire est heureusement contrôlé par le sur-moi qui les contient (dans le sens où ces pulsions agressivent sont localisés dans le sur-moi ; et dansle sens où ils les réfreînent) Freud prend l'image d'un groupe de militaires révoltés (les pulsions agressives)que l'on amènerait dans un lieu (le sur-moi) où ils ne feraient aucun dégâts.

Mais d'autre part, du point du vue purement psychologique, il faut le reconnaitre, le moi ne se sent pas à l'aise s'il est ainsi sacrifié aux besoins de la société, s'il doit se soumettre aux tendancesdestructives de l'agressin qu'il aurait bien aimé mettre en oeuvre lui-même contre d'autres.

ici, je ne suis pas sûr du terme "agressin"...
Freud, prend en compte le moi de l'individu pour constater que, si le sur-moi lui (càd à l'individu) permet de vivre en société, ce n'est pas parce que le sur-moi empêche aux pulsions agressives de se réaliser que le moi n'aimerait pas les mettre en oeuvre....
tracking img