Frfezfqdqdq

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (439 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Gérard de Nerval, de son vrai nom Gérard Labrunie, né à Paris le 22 Mai 1808 et mort le 26 Janvier 1895, était un poète français de renom. Il s'inscrivit dans de nombreux genres tels que les romanset les contes, mais il écrivit également de nombreux poèmes tels que « Le Peuple » en 1830 et surtout « Les Odelettes » en 1834 dans lequel se trouvait des poèmes remarquables comme « Un réveil enVoiture » et « Une Allée du Luxembourg » ,que l'on va d'ailleurs analyser. On va tout d’abord démontrer l’expression de la sensibilité romantique par la rencontre d’une jeune fille puis par le regret etl’expression d’un sentiment profond d’échec.

En effet le héros rencontre une jeune fille « Elle a passé, la jeune fille » v.1 ; ce fut comme un coup de foudre pour le héros, il la décrit comme unoiseau « vive et preste comme un oiseau » ainsi le héros dégage sont sentiment d’amour « C’est peut-être la seule au monde/ Dont le cœur au mien répondrait » v 5.6 .On devine un amour impossible parun contraste temporelle, la jeunesse et la vieillesse « ma nuit profonde » laisse deviner un esprit tourmenté et blaisé par le temps. Le héro évoque la nouveauté de cet être si jeune et si pur, sibeau « une fleur qui brille ». De plus « A la bouche un refrain nouveau » v.4 insiste sur la nouveauté ; quelque chose de continue, d’infinie.
Ainsi le hérosressent un profond sentiment d’échec, de désespoir ; ceci est traduit par des pauses dans le texte « Mais, non, -- ma jeunesse est finie… » v.9 Il utilise des points de suspensions pour exprimer unsoupir et ainsi marqué le regret mais aussi l’emploi du passé composé délimite l’action et le participe passé, ceci explique des actions finis « Elle a passé » v.1 et « doux rayon qui m’a lui ». Lehéros s’évade vers un rêve au second quatrain ; il rêve de la jeune fille où il oubli sa condition présente. Ceci est marqué par un projet ambitieux « Peut-être » v.5 Le héro dit « Adieu » et ainsi il...
tracking img