Fulton

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (546 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
FULTON

1) Le 5 mars 1956, à Fulton, une ville dans l’Etat du Missouri (Etats-Unis), l’ex-premier ministre anglais Winston Churchill prononce un discours dénonçant le « rideau de fer » qui s’estabattu sur L’Europe. Ce discours est destiné au peuple américain et tout particulièrement au gouvernement de Truman. A ce moment, les États-Unis sont à l’apogée de leur pouvoir. Churchill l'ancienpremier ministre conservateur du Royaume-Uni, malgré qu’il ne soit plus au pouvoir, jouit d’une certaine côte. Il vient aux Etats-Unis pour porté un message grave lui qui a côtoyé les soviétiques durantla guerre, sent bien la rupture entre le capitalisme et le communisme en Europe. Il va donc prononcer ce discours pour éviter de vivre une troisième guerre mondiale entre les deux nouvellessuperpuissances de l’époque.

2) A Potsdam, en juillet-août 1945, les divergences paraissent déjà profondes. Alors que l’Armée rouge occupe une grande partie de l’Europe centrale et orientale, Staline étendsa zone d’influence : il annexe de nombreux territoires (pays Baltes, Prusse orientale, …) et il installe partout des gouvernements communistes, sans organiser les élections libres qui étaientpromises à Yalta. En 1946, l’Alliance se transforme en rivalité ouverte. Tirant parti du prestige de l’URSS et de la popularité acquise dans la Résistance, certains partis communistes tentent de s’emparerdu pouvoir. En Grèce, une guerre civile met aux prises les communistes et les royalistes, soutenus par le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Les pressions soviétiques s’accentuent sur la Turquie et l’Iran,dont l’intérêt stratégique est évident pour l’accès à la Méditerranée comme aux hydrocarbures du Moyen-Orient. Staline, lui, s’inquiète de la suprématie nucléaire américaine et de la politique menéepar les Occidentaux en Allemagne.
Voilà donc pourquoi les inquiétudes de Churchill sont justifiées,. Elles sont aussi partagées par le président américain Truman qui , en 1947, veut faire barrage à...
tracking img