Gandhi.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1344 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Gandhi, père de la nation Indienne . |

Sommaire

I. Introduction .

II. Chapitre I : Ghandi.

III. Chapitre II : La désobéissance civile.

IV. Chapitre III : L'indépendance de l'Inde & assassinat de Gandhi.

IV. Conclusion .

V. Sources .

I. Introduction

En 1858 l'Inde est placée sous l'administration britannique de la Reine Victoria qui futcouronnée impératrice des Indes en 1876. La seconde guerre mondiale affaiblit fortement les puissances coloniales.
La décolonisation touche d'abord l'Asie. Durant les années 1920 & 1930, un homme a multiplié les actions non violentes pour obtenir l'indépendance de l'Inde face au royaume uni : Gandhi.

Chapitre I : Gandhi.
Qui est Gandhi ?

Mohandas Karanchand Gandhi est un homme politiqueet un philosophe de nationalité indienne.
Il est surnommé Bapu, qui signifie « père », par le peuple indien.
Gandhi est né le 2 octobre 1869 a Pordandar-Gujarat et il est mort est le 30 janvier 1948. La date de son anniversaire est devenue une fête nationale en Inde et elle a été déclarée Journée internationale de la non-violence par l'Assemblée générale des Nations unies.
Il part faire desétudes de droit à Londres puis décida d'aller en Afrique du Sud en tant qu'avocat défendre les Indiens contre les nombreuses discriminations raciales et il développa ainsi sa méthode de désobéissance civile non violente . De retour en Inde, il s'engage dans la lutte contre les Britanniques qui l'emprisonnent a plusieurs reprises.
Il incita les fermiers et les travailleurs pauvres à protestercontre les taxes jugées trop élevées et la discrimination étendue et porta sur la scène nationale la lutte contre les lois coloniales créées par les Britanniques. Il devient le dirigeant du congrès Indien & poursuit son action avec encore plus de détermination, en s'appuyant sur le parti du Congrès. Il préconise la non-participation (refus des décorations, boycottage des produits anglais...) etprescrit même la grève de l'impôt dans un district du Gudjerat et de manifestations silencieuses, telle la 'marche du sel, vers les marais salants de Jabalpur, distants de 300 km. Le gouvernement britannique détient en effet le monopole du sel qui lui rapporte 15 millions de francs or par an, utilisés pour l'entretien des troupes coloniales, célèbre opposition a la taxe sur le sel.
Lorsque éclate laseconde guerre mondiale en 1939, Gandhi refuse de s'engager aux côtés des anglais. Il affirme que seule une Inde indépendante pourrait contribuer à la lutte contre les nazis. En 1942 il lance même son fameux slogan "Quit India" (Quittez L'Inde).

Chapitre II : La désobéissance civile.
" La désobéissance civile, affirme Gandhi, est le droit imprescriptible de tout citoyen. Il ne saurait yrenoncer sans cesser d'être un homme. La désobéissance civile ne donne jamais suite à l'anarchie, alors que la désobéissance criminelle peut y conduire. Sous peine de disparaître, chaque État met fin à la désobéissance criminelle par la force. Mais ce serait vouloir emprisonner la conscience que de faire cesser la désobéissance civile. "

Le 11 septembre 1906, Gandhi réunit 3000 personnes auThéâtre Impérial de Johannesburg et obtient de l'assemblée ainsi réunie, le serment de désobéissance. Cela lui vaudra en 1907 ses deux premiers séjours en prison. C'est au cours du deuxième qu'il va découvrir le traité de désobéissance civile de Henry David Thoreau (philosophe américain). Par la suite, Gandhi développa l'idée de désobéissance civile à travers le concept de Satyagraha (littéralement lavoie de la vérité), qui lui permit de mener sa lutte non violente contre l'apartheid en Afrique du Sud et de s'opposer à la politique coloniale du Royaume-Uni en Inde, puis pour l'indépendance de l'Inde.

Gandhi proposait les règles suivantes dans sa lutte non-violente :
Un résistant civil ne doit pas avoir de colère.
Il supportera la colère de l'opposant, ainsi que ses attaques sans...
tracking img