Georgie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3475 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Les lignes de frontière sont des lignes qui traversent et entaillent un corps, qui le marquent comme des cicatrices ou comme des rides, qui séparent quelqu’un non seulement de son voisin mais aussi de lui-même »
Claudio Magris

Guerre 1990 : Indépendance d’Ossétie du sud, un enjeu pour la Géorgie.

Au début des années 90, l'Ossétie du Sud voit dans l'éclatement de l'URSS une possibilitéd'obtenir son indépendance et de rejoindre l'Ossétie du Nord, en territoire russe. Selon les déclarations du président sud-ossète, Edouard Kokoïti, ils ont vissée leur indépendance en stricte conformité avec les règles du droit international envisageant, la possibilité d’un conflit armée en cas d’ingérence dans sa souveraineté : « en ce qui concerne notre indépendance (...) aucune force ne nousarrêtera » . Ces derniers déclarations ont été appuie par la diplomatie russe qui assura : Nous soutiendrons toute décision que prendront les peuples d'Ossétie du sud et d'Abkhazie, en conformité avec la charte de l'Onu, la convention internationale de 1966 et la déclaration d'Helsinki sur la sécurité en Europe, et nous ne ferons pas que les soutenir, mais nous les garantirons tant dans le Caucaseque dans le monde entier". Ces déclarations russes ont suscite une riposte de la part de la Géorgie, qui a commencé le blocage des groupes séparatistes qui exigeaient les revendications d’indépendance de l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie.

En plus, la Russie, en exposant les décisions de la reconnaissance par les Occidentaux de l'indépendance du Kosovo a demandé à la communauté internationale,la reconnaissance des territoires séparatistes géorgiens. En Mars 1991, après l’éclatement de la guerre et le nombre de morts qui se poursuit lors de ce conflit, la Géorgie choisit l’indépendance par referendum. Ce processus a été achevé par la signature d’un armistice et « la création d’une force tripartite ainsi qu’une commission de contrôle commune, afin d’éviter de nouveaux conflitsmilitaires et d’assurer la paix dans la région » .

En revanche, en Janvier 2004, l’élection présidentiel de Mikheil Saakashvili a fait basculer les accords de paix et a repris l’intention de reprendre le contrôle de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie ; en octroyant une large autonomie à la zone sud-ossète. Evidement, la diplomatie russe, a lancé l’ultimatum en recourant à ses instruments de dissuasion: la hausse du prix du gaz et du pétrole. En novembre 2005, la Russie double le prix du gaz qu'elle exporte en Géorgie. Ceci entraine la réponse du gouvernement géorgien qui met fin à la mission de maintien de la paix en Ossétie du Sud et qualifie d'« interventions » les actions russes dans la région.

L'Ossétie du Sud s'oppose au retrait des soldats russes, et Moscou refuse de retirer sestroupes.
Les actions dirigées par les groupes séparatistes ossètes et appuyaient fortement par le Kremlin, ont déclenché une sanglante guerre frontalière entre la Géorgie et l’Ossétie du sud, soutenu par l’armée russe.

Mission de l’OSCE : uns institutions qui cherche le règlement du conflit et évoque les prospectives de Géorgie.

La mission de l’OSCE en Géorgie a été la mise en œuvre d’uncontrol de frontières, la prévention des conflits gelés (Géorgie-Abkhazie et Ossétie du sud), et la démocratisation. Dans les années 1992, « les accords de sotchi » on établie la Géorgie comme une zone tampon (zone interdit de mettre de l’armement lourd) et ont donné la permission de l’installation des trois bataillons mécanisées (géorgien, russe et d’Ossétie) comme un moyen de « peacekeeping »dans la région de frontière. Ceci renforcé avec la mise en place d’un système de coopération de l’OSCE en Géorgie: programmes d’électrification, d’irrigation, donation d’équipement médical, et le programme des ordinateurs contre fusées.

Le support de l’OSCE est bien perçu pour le gouvernement géorgien puisque il constitue le développent de la sécurité dans la zone. Ceci due a l’ appui du...
tracking img