Haha

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1581 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Corrigé possible Explication d’un document d’histoire
Discours d’investiture de Clémenceau 1917

( A quelles difficultés la France est-elle confrontée au cours de l‘année 1917 ?
Au cours de l’année 1917, la France s’est trouvée confrontée à plusieurs difficultés. En premier lieu, alors que la guerre dure depuis trois ans et qu’aucune issue victorieuse ne semble se dessiner, l’État-majordécide sur la proposition du général Nivelle, de lancer une grande offensive dont on espère qu’elle sera décisive. Organisée en Champagne, dans la zone du Chemin des Dames, le 16 avril 1917, elle connaît un échec quasi immédiat et se solde par de très lourdes pertes. Aussi cet échec est-il à l’origine d’un profond découragement chez les soldats ; il est l’origine indirecte des mutineries qui seproduisent à partir de mai : même si elles sont limitées (40 000 soldats), elles concernent un nombre important d’unités, en ce sens, 1917 est « l’année terrible ». Même si les soldats rejettent l’idée d’une paix qui serait payée au prix de la défaite, elles traduisent une réelle désaffection vis-à-vis des méthodes de guerre employées jusque-là et une incompréhension entre les soldats et une partie deleur hiérarchie. L’année 1917 est aussi une année de difficultés pour les civils : lassitude devant une guerre qui dure, hausse continuelle des prix sont à l’origine de mouvements sociaux, de grèves. Certes, on ne constate guère de défaitisme, mais le moral de la population civile faiblit, comme en témoignent les rapports des préfets.
Enfin, comme ses Alliés, la France doit faire face àl’affaiblissement de la Russie ; les désertions se multiplient dans l’armée russe au lendemain de la révolution de Février. En décembre, les bolcheviks décident de cesser le combat. Les troupes allemandes vont pouvoir se replier sur le front occidental ; la pression sera donc très forte sur les Anglais et les Français, alors même que les États-Unis, en guerre à leurs côtés depuis avril, n’ont encore envoyé quedes troupes en nombre très limité.

( Qui est Clémenceau ? Que veut-il obtenir en se présentant devant les députés ? Plus largement, quel est son objectif principal ?
Clemenceau est, en 1917, un homme politique à la carrière déjà longue. Commencée sous la Commune en 1871, celle-ci l’a conduit aux fonctions de député, de sénateur, puis de président du Conseil entre 1906 et 1909. Farouchementrépublicain, il est un radical, même s’il n’est pas officiellement membre du parti du même nom. Acteur de premier plan dans l’affaire Dreyfus (il a publié dans son journal L’Aurore, le « J’accuse » de Zola en 1898), il est réputé pour sa fermeté de caractère, son patriotisme, son esprit combatif et son redoutable talent oratoire qui en fait « le tombeur de ministères ». Nommé président du Conseil ennovembre 1917 par le président de la République Raymond Poincaré, avec lequel il n’a pourtant que peu d’affinités, il se présente devant la Chambre des députés, conformément à la logique de la République parlementaire. Il vient solliciter la confiance des représentants du peuple, afin de pouvoir gouverner en son nom : « nous voudrions que la confiance dont nous vous demandons le témoignage… ».Mais, au-delà de cette nécessité juridique, il veut proposer à la nation une stratégie qui ne peut être que celle de la victoire : « tout pour la France saignante dans sa gloire, tout pour l’apothéose du Droit triomphant ». Il veut convaincre de la nécessité d’un ultime effort : «jamais la France ne sentit si clairement le besoin de vivre et de grandir dans l’idéal… »  et entend donc redonner au paysles forces morales qui se sont quelque peu affaiblies depuis le début de 1917. Il prononce donc un discours de mobilisation patriotique : «  par eux, par nous tous, l’immortelle Patrie des hommes, maîtresse de l’orgueil des victoires …». Il veut gagner la guerre. L’on notera cependant que malgré les circonstances exceptionnelles, le cadre démocratique et parlementaire a été préservé, même...
tracking img