Hevea

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9956 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Diagnostic du secteur hévéicole villageois : modélisation de quelques exploitations agricoles de la province Sud Ouest du Cameroun Chambon Bénédicte1, Eschbach Jean Marie2, Plaza Christine2, Gobina Simon3 CIRAD/IRAD Ekona. PMB 25 Buea. Cameroun Tel: (237) 954 62 40 Tel/Fax: (237) 332 24 91 E-mail : benedicte.chambon@cirad.fr CIRAD. PS3. Boulevard de la Lironde. 34398 Montpellier Cedex 5 Tel : 0467 61 65 24 Fax : 04 67 61 71 20 E-mail : eschbach@cirad.fr
3 2 1

IRAD Ekona. PMB 25 Buea. Cameroun Tel/fax : (237) 332 24 91 E-mail: smgobina@homail.com

Résumé
Le projet FAC (Fonds d’Aide à la Cameroun) recherche hévéa a pour objectif d’aider au développement de la filière hévéa au Cameroun en s’appuyant sur la relance des petites et moyennes exploitations. La première étape consiste àfaire un diagnostic de l’hévéaculture villageoise. Il doit notamment répondre à deux questions : 1. quelle est la place de l’hévéa dans les systèmes de production des petites et moyennes exploitations ? 2. quelles sont les conséquences des évolutions possibles dans un environnement socio-économique changeant ? En 2002, une enquête a été conduite afin d’analyser le fonctionnement d’un nombre limitéd’exploitations agricoles en s’intéressant particulièrement aux performances économiques des systèmes de production pratiqués. Le logiciel Olympe est un outil utile pour traiter les données de cette enquête. La modélisation des exploitations agricoles permet de caractériser les exploitations individuelles et préalablement regroupées en types, puis de les comparer. Compte tenu de la taille limitée del’échantillon nous avons choisi de modéliser les exploitations réelles. L’intérêt du logiciel dans cette phase de diagnostic est également de tester, grâce au module de simulation, un certain nombre d’hypothèses sur l’évolution des quantités produites et des prix pour en évaluer les conséquences sur les résultats économiques des exploitations et être en mesure de conseiller les agriculteurs.Quatre hypothèses sont testées : a. les dysfonctionnements de la filière persistant (délais de paiement trop importants), la production de caoutchouc baisse. b. la production de caoutchouc diminuant, les planteurs se tournent vers d’autres cultures comme le palmier à huile ou le cacao. c. les prix du caoutchouc continuent à augmenter régulièrement jusqu’à atteindre 750 FCFA/kg sec en 2005. Les prix ducacao se maintiennent deux ans et diminuent ensuite pour se fixer à 800 FCFA/kg. d. les planteurs ont la possibilité d’étendre leurs plantations d’hévéa en 2004 (+ 2 ha) ce qui entraîne après 7 ans une augmentation de la production du caoutchouc.

Mots-clé : hévéa brasiliensis, exploitation agricole familiale, diversification des cultures,
analyse économique, Cameroun.

1

IntroductionAlors que le secteur villageois assure 85% de la production mondiale de caoutchouc naturel, les petites et moyennes exploitations hévéicoles camerounaises ne représentent que 8% de la production nationale. Au milieu des années 1990, le gouvernement prend conscience de l’intérêt de la filière hévéa pour le pays. Un projet de recherche est lancé à l’IRAD (Institut de Recherche Agronomique pour leDéveloppement) avec l’aide de la coopération française ; il a pour objectif d’appuyer le développement de l’hévéaculture villageoise. Le projet est actuellement dans la phase de diagnostic. Il est centré sur les deux zones d’intervention du projet de développement de l’hévéaculture villageoise mis en œuvre entre 1978 et 1992 et repose sur l’analyse du fonctionnement des exploitations hévéicoles. Denombreuses questions sont posées au projet. Dans cette communication, nous tenterons d’apporter des éléments de réponse à deux d’entre elles : 1. quelle est la place de l’hévéa dans les systèmes de production des petites et moyennes exploitations ? 2. quelles sont les conséquences des évolutions possibles dans un environnement socio-économique changeant ? Le logiciel Olympe nous a permis de...
tracking img