Histoire ancienne 1er semestre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (10975 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
L1 HISTOIRE ANCIENNE


DES PREMIERS DEVELOPPEMENTS URBAINS A LA MISE EN PLACE DE LA CITE CLASSIQUE



Séance 1
DEFINITION ET SOURCES


A- Définition chronologique

Rappel : les quatre périodes de l'histoire (Antiquité, Moyen âge, Temps modernes, Époque contemporaine), un découpage académique, daté et européocentriste.

Dans ce découpage, l'Antiquité est la première période de l'histoire. Quandcommence-t-telle ? Où ? Comment ? Pourquoi ?

La division traditionnelle est simple :
Préhistoire (paléolithique/néolithique) -> protohistoire -> histoire ancienne -> Moyen âge.
Le tableau suivant schématise cette évolution chronologique.





Il est un peu plus compliqué de comprendre la logique de cette évolution.

Première rupture : la fin de la préhistoire et le néolithique
Dans l'histoiredu monde, la préhistoire commence avec l'apparition de l'homme. Quand se termine-t-elle?
Autour de 10 000 av J.C, un ensemble de facteurs qui induisent un changement étagé et progressif :
réchauffement climatique ; fin du glaciaire ; changements dans la faune et la végétation ; disparition des conditions de subsistance de l'homme préhistorique et apparition de nouvelles possibilités
l'homme s'yadapte, parce que la lenteur de ces transformations le lui permet et parce que l'humanité préhistorique était arrivée à un stade technologique et culturel qui l'y préparait.
On passe donc progressivement du paléolithique au néolithique, à travers ce qu'on appelle la "Révolution néolithique" (attention au terme de « révolution »!!).
Passage d'une économie de prédation à une économie de production ; dechasseur-cueilleur, l'homme devient agriculteur et éleveur ; désormais il investit et prévoit (semailles), touche (récoltes), épargne (provisions), s'agrandit (défrichements), s'enrichit (surplus), échange (troc, commerce).
Transformations des rapports avec la nature et la faune ; la terre devient la grande nourricière.
Transformations de l'outillage : faucille, houe, récipient (céramique).Transformation de la vie sociale : sédentarisation, socialisation accrue, différenciation et hiérarchisation sociale, premières formes de développement urbain et de pouvoir administratif/centralisé. Les villes n’existent pas au Néolithique. Jusqu’à la fin de l’âge du Bronze, on parle plutôt d’agglomérations, même si elles sont grandes. L’urbanisation qui apparaît en Mésopotamie coïncide avecl’apparition de l’écriture et de l’État. Au Néolithique ancien et moyen, on observe des sociétés égalitaires (on le voit dans les sépultures) ; les inégalités et la hiérarchisation sociale surgissent dans la dernière phase du Néolithique (Néolithique final, vers 3000 BC en Europe) et coïncide avec les débuts de la métallurgie (or et cuivre) et les premiers villages fortifiés.
Dans l'ensembleAfrique-Europe-Asie, le foyer de cette transformation est le Proche-Orient autour de 8000-6000, avec diffusion vers l'Europe centrale et les Balkans vers 6000-4000 et l'Europe occidentale vers 3000.

Deuxième rupture : la protohistoire
Dans la seconde moitié du XXe siècle, des archéologues et des historiens ont forgé le concept de « protohistoire » pour désigner la période de transition entre la préhistoire etl'histoire.
Comment se définit ce moment ?
Chose essentielle : il est variable selon les endroits. Toutes les civilisations ne se développent pas au même rythme.
La Protohistoire correspond aux âges des métaux (cuivre, bronze, fer) notamment en Europe occidentale.
On l'a utilisé aussi pour qualifier la situation de peuples/civilisations ne connaissant pas l'écriture mais contemporains d'autres qui laconnaissent et dont éventuellement les écrits les mentionnent. Ce critère se rattache à celui qui fait de l'écriture le critère essentiel de l'entrée dans l'histoire. Critère qui est en gros toujours admis.
Aujourd'hui, la plupart des chercheurs donnent à la protohistoire une définition plus large, jusqu'à la faire débuter avec le Néolithique.
La protohistoire correspondrait donc alors à la...