Histoire de l'union europeene

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 74 (18424 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
                                          HISTOIRE DE L’UNION EUROPEENE 

INTRO : 
DE L’EUROPE REVEE A L’EUROPE NECESSAIRE

L’aspiration a l’unité européenne est ancienne (Charlemagne 800 av JC), mais la construction est récente.                                                                                                                                                                              
L’unité européenne implique des liens organiques entre Etats européen, mais le terme « intégration européenne » à un caractère plus restrictif car il renvoie à l’existence d’organisations supranationales. La construction Européenne peut se faire sur 2 vois : 
 1) fédération                                                                         2) confédération
1) La fédération estmarquée par le fait qu’il y a une alliance entre états, mais aussi un Etat des Etats à l’image des USA, plus précisément il y a une constitution de l’Etat fédéral, et les Etat fédérés ont aussi une constitution. La fédération est marquée par l’existence de trois lois :
1. Participation : les états fédérés participent aux  décisions de l’état fédéral et ils y sont représentés.(Congrès=sénat+chambre des représentant)
2. autonomies : Chaque état dispose d’un domaine de compétence.
3. arbitrage : dans une fédération il y a toujours une cours de justice qui tranche les litiges entre fédéral et fédéré.

2) La confédération  est une alliance d’état qui s’opère par le biais de traités internationaux, il n’y a pas de constitution. L’histoire de l’union européenne est marquée par le conflit entrefédération et confédération, souverainiste contre fédéraliste. Le traité de Lisbonne ne prévoit  pas de constitution, on peut dire qu’on fait une politique mixte. Pendant plus de 40 ans la construction européenne ne concerne que l’Europe occidentale qui cherche à s’unifier pour faire face au système soviétique. Cette construction est le produit d’une nécessité politique et non une simple fidélitéà un vieux rêve.

LA PENSEE EUROPEENE AU XIXème SIECLE

Compte Henri de St Simon : (1760-1825) : De la réorganisation de la société européenne.
C’est un défenseur de l’unité européenne. Il écrit De la réorganisation de la société européenne pour le traité de Vienne, pour que les grandes puissances tiennent compte de ses propositions. Il rejette l’idée d’une puissance dominante en Europe, ilveut fondée une Europe sur l’esprit des Lumières, le progrès industriel, la science, et la démocratie représentative, parlementaire. Il souhaite constituer un noyau européen qui reposerait sur l’union entre la France et l’Angleterre (ce sont les 2 nations qui ont un parlement), pour lui les 2 états ont intérêt à l’union car l’Angleterre est endettée et la France retrouvera un rôle dans lapolitique européenne.
Les idées de st Simon n’auront pas d’influence sur le congrès de Vienne, les vainqueurs ont une autre vision, elle repose sur les états, la légitimité, ils souhaitent une confédération, en opposition avec l’idée d’une Europe des peuples, contre les idées de la révolution française, contre les idées de J.J Rousseau qui voulait que « les peuples se gouvernent eux même ».

Denombreux auteurs vont rejoindre cette idée :

P.J de Béranger : (1780-1857) « sainte alliance des peuples »

G.Mazzini : (1805-1872) « sainte alliance des nationalités » Il pense que L’Italie doit jouer un rôle majeur dans la régénération de l’Europe, en 1834 il crée le mouvement jeune Europe destiné à regrouper les différents mouvements nationaux européens.
Qu’elle que soit la formule il s’agit deconstituer soit une fédération soit une confédération qui regroupe des Etats libres et égaux. Les aspirations libérales indépendantistes nationales, les raisons de la discorde vont s’amenuiser et l’Europe va pouvoir se construire.

On trouve également des Chrétiens de gauche :

P.Leroux : (1797-1871) Pour Leroux, l'union pacifique entre les peuples, les valeurs de liberté, la propriété...
tracking img