Histoire des religions

Pages: 9 (2058 mots) Publié le: 25 septembre 2013
Histoire des religions

Séance 1 : Le mot « religion »

Il vient du latin « religio » : les uns disent qu’ils se rapportent au verbe « religere » (relier) et d’autres « relegere » (relire).
Religere => les hommes sont reliés à la divinité par des prières, des rites, des processions, des chants, des incantations. On essaie d’attirer l’attention de la divinité sur le sort des hommes.Relegere => définition plus réduite et plus romaine : relire c’est relire les formules de prières. La religion consiste à relire les mots exactes et toujours les mêmes mots adressés à la divinité. Il ne faut aucun vice de forme.
Tout cela est un mauvais procès car l’un n’exclut pas l’autre. Chez les romains, le but de « religere » et de « relegere » est une notion fondamentale de la civilisationromaine : la « Pax Deorum », la paix des dieux. Pour les grecs comme pour les romains, le monde est chaotique et pour apporter de la paix dans le monde, il faut la paix divine et attirer la bienveillance divine sur soi. Les romains considèrent que cette paix passe essentiellement par l’accomplissement des rites. La société romaine et les prêtres romains disent que les rites envers les dieux sontnécessaires pour obtenir un lien et la « pax deorum ». On anthropomorphe les dieux avec la colère.
Dans le calendrier, les dieux trouvent leur place d’une façon très précise et exacte. Il faut pour respecter les dieux, leur vouer à date précise des honneurs et des fêtes régulières auxquelles on ajoute de temps en temps des offrandes supplémentaires. En -216, Hannibal qui est arrivé depuis l’Afriquedu nord , le danger est tel pour Rome que le Sénat romain vote un « ver sacrum », un printemps sacré, qui consiste à sacrifier en l’honneur des dieux, toute la génération des animaux qui sont nés en printemps d’une année. En -207, quand la situation s’est améliorée, les romains trainaient la jambe et ont trouvé un subterfuge pour montrer aux dieux qu’ils allaient tenir paroles sans pour autantsacrifier une génération entière d’animaux.
La paix des dieux est importante car si elle est rompue c’est un danger qui attire la colère. Dans l’histoire romaine quand il y a une situation de graves crises, il y a une multiplication des rites. La « negligentia » est le fait de laisser passer des fêtes sans les célébrer, de ne pas prononcer certaines prières, d’oublier des célébrations dans lecalendrier. Les dieux se détournent alors des hommes ou leurs envoient des épreuves contraires. Ceux qui s’occupent des rites de la religion sont comme des magistrats religieux et sont affectés aux rites et non pas des prêtres. Les animaux doivent être entièrement blancs alors les prêtres le vérifient, de même que le parfum, la couleur des vêtements blancs, le fait que les enfants aient leurs deuxparents, plus de bois que de métal, qu’il y ait assez de vin et de blé. On voit alors apparaître cette notion de pureté ; ce que l’on offre aux dieux doit être pur ou ce que l’on pense être pur.
Georges Dumézil avait pour thèse qu’il y avait un trait commun entre la religion indienne, romaine et grecque. C’est le fond global indo-européen.
Sur Délos, dans l’archipel des Cyclades, il était interditd’y accoucher ou d’y mourir car ces deux instants pouvaient souiller la terre sacrée de Délos. On aborde alors avec la pureté et la souillure la notion de tabou.
Flamen Dialis (flamine de Jupiter) : il n’a pas le droit de regarder un chien dans les yeux, doit se pousser les ongles et les cheveux sans les couper sauf si cela est réalisé par une vierge et qu’ils sont enterrés. Tout cela ne dure qu’unan. Le fait que ce soient les cités qui entourent les rites fait qu’une des caractéristiques très forte de la religion antique est d’être de type collectif et même une religion civique, liée à la citoyenneté. C’est extrêmement important pour comprendre les anciennes religions, car si en tant qu’individu on comment un acte contraire à la religion, cela risque de retomber sur la communauté toute...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire des religions
  • Histoire des religions
  • Histoire des religions
  • Histoire et religion
  • Histoire des religions
  • Histoire des religions
  • histoire des religions
  • Philosophie et histoire des religions

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !