Histoire d'une nuit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (455 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Histoire d’une nuit

Ma vie allait très bien, j’avais tous ce que je voulais, j’étais très heureux. Dans mon enfance, l’on me disait que lorsque nous mourrions, nous allions au paradis. Je n’ycroyais pas un mot. Je me disais qu’ils racontaient des salades. Un jour, tout avait changé.
Une nuit, vers 1 heure, je sentis une présence. Il faisait comme un froid de canard, mais c’étais l’été. Jene comprenais pas pourquoi. Soudainement, les portes des armoires se sont mises à claquer très brusquement. Je vis une lumière très intense. J’essayai de garder mon sang froid. Garder son sang froidsignifie, garder son calme, sa présence d’esprit, sa maîtrise se soi en toutes circonstances. J’ai eu le feu au derrière, c'est-à-dire que j’ai filé très rapidement vers le salon. J’étais trèsépeuré. Je ne comprenais pas ce phénomène inexpliqué. J’avais le cœur qui battait la chamade, c’est-à dire que mon cœur battait très rapidement à cause de ma peur intense. Quelques secondes après mondéplacement vers le salon, il vint me rejoindre. Il me regarda et regarda. Un moment, je vu rouge, c'est-à-dire que je commençai à me mettre en colère. Je marchai et je passai à l’intérieur de cette énergie.Positive ou négative, je ne savais guère, cependant, je voulais que cette chose parte. J’étais au bout du rouleau. Je décidai de prendre la bible et je lus genèse, la création des végétaux et animauxpar Dieu. Rien ne se passa. Cette chose resta près de moi à m’observé. Je décidai de sortir à l’extérieur. Elle ne me suivit. Je ne me sentais pas libre. J’avais l’impression de me perdre, de ne pasaller vers le bon chemin. Je rentrai donc à l’intérieur de ma maison. La lumière était encore là. Même si elle n’avait ni tête ni yeux, j’avais l’impression qu’elle me regardait. Tout d’un coup, ellem’aveugla complètement et je disparu.
Finalement, je fus là ou je ne m’y attendais. J’étais décédé. J’étais parmi ceux qui m’observaient et m’attendais dans la lumière. J’avais confondu la mort...
tracking img