Historique de l'empire du gabou

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1153 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
HISTOIRE ET PEUPLEMENT

Vers le 12ème siècle, des querelles tribales avaient divisé l’empire du Ghana que Soundiata KEITA venait de conquérir. En ce moment, Massa Waly Siguirane DIONE, très ambitieux et assoiffé de pouvoir, tenta en vain de faire un coup d’Etat. Par crainte de mourir sur l’échafaud, Massa Waly et sa suite prirent la fuite et vinrent s’installer en Guinée portugaise à Gabou.Là, le jeune prince acquit une popularité. Toujours rêveur, il décida d’assujettir la région ; mais les rois du pays s’opposèrent à son action : parmi ces rois, figurait le redoutable Sountoubabang qui dut livrer une guerre contre Massa Waly.
Au bout de sept ans, Massa Waly sortit victorieux. Pour des questions de stabilité politique, il maria en secondes noces la nièce de son vassal. Le ménage futprépondérant et Massa Waly se laissa berner, comme par malheur, par les caprices de sa femme et lui révèla le secret de sa puissance. Ainsi donc s’annonce le drame de notre histoire (HISTORIQUES). Par une belle matinée, alors que son mari dormait, cette ménagère se déguisa en garde et rapporta à son frère, fidèle compagnon de Massa, le talisman de celui-ci, qui dit-on, faisait l’effroi de sesennemis.
Devant ce dilemme, Massa s’interrogeait s’il fallait combattre l’ennemi et devenir son sujet ou fuir pour ensuite faire de nouvelles conquêtes. Il refusa la sujétion, la servitude de Sountoubabang et rassembla ses troupes. Il procéda à un vote à main levée. Il disait : que ceux qui se sentent honorer de ma gloire passée veuillent me suivrent car, pour rien au monde, je ne deviendrai jamaisl’esclave de mon esclave. De ces termes, l’assemblée lui renouvela sa confiance en se conformant à ses vœux et ils quittèrent Gabou.

L’EXODE DE MASSA WALY
Partis de Gabou (guinée Bissau), Massa et sa suite entreprirent un long voyage vers le Nord. Ils traversèrent la Casamance et à ce propos, notons la création du village « soce » Alsa, Sani Mintaleng Diouma, la Gambie ; et atteignirent leSaloum. La traversée de ce fleuve s’effectue par une pirogue provenant du nom « NDOUNE » ; d’ou l’appellation des îles du Saloum : GA NDOUNE. Là, on vivait de pêche et de cueillette. Dans cette région sérère, nous pouvons noter la fondation de l’île de Nodior et celle de Dionewar par les fils de Dioural. De Sangomar, Massa et son entourage gagnèrent le village de Diakhanore, une famille de la lignéedes Diakhanoras y reste et c’est pourquoi les Diakhanoras de Fadiouth ont des biens matériels à Diakhanor ; notamment dans le domaine des palmiers. Puis les Massa arrivèrent à Ngoundoumane que les « Hiokames » occupèrent et à Fakao créé par les « Siwagna ».

RECHERCHE DE SITE FAVORABLE ET SEPARATION
Accablés de fatigue dans leur poussée vers le Nord, Massa et ses gens se reposèrent à Fata. Lasoif les avait gagnée. Anecdote : au moment où la foule migratrice, les yeux en haut, implorait de l’eau, un pigeon s’envola du gouffre du baobab et ses ailes laissèrent tomber des gouttes d’eau. Toute la foule s’écria « fatalé », c’est-à-dire de l’eau, de l’eau ; et se précipita vers le gouffre et se désaltéra. Après rafraîchissement, Massa resta sept jours à Faboura, transformé en sept ans par lalégende. Ses émissaires inspectèrent la région et trouvèrent que le climat de Mbissel était favorable pour leur roi Guelwar. Massa s’installa donc à Mbissel qu’il choisit comme capitale où il mourut par une égratignure d’un coq. A ce moment, une partie de la tribu vint à Tindine : ce lieu offrait certes un asile ; mais son eau était saumâtre et Moussa Molonko y trouva la mort. Ils quittèrentTindine pour Fadiouth. Cette île entourée par de très profonds bras de mer fut choisie comme lieu sûr qui abriterait ses habitants contre tout envahisseur quelqu’il soit malgré la salinité de l’eau. Pendant que certains défrichaient le terrain, d’autres se mirent à la recherche d’une eau potable. L’histoire d’une gueule tapée les conduisit à Diong (Joal) au marigot de Ngassamack connu actuellement...
tracking img