Ingres le bain turc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1750 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Résumé de l'Histoire de Marseille

La période GrecqueLa période RomaineChristianisme et invasions BarbaresAu Moyen-AgeDu XVIe au XVIIIe siècleAux XIXe et XXe siècle
La période grecque

Vers l'an 600 avant JC, des Grecs venus de Phocée, une ville d'Asie Mineure (aujourd'hui, la Turquie), fondent, sur la côte ligure, une ville qu'ils nomment Massalia. La ville se développe rapidement et doitlutter contre l'hostilité des peuples celto-ligures qui vivent à sa périphérie. Rivale directe de Carthage, elle doit se défendre également des attaques de la flotte carthaginoise alliée à celle des Etrusques.

Pour se protéger de ses ennemis, Marseille s'assure très tôt la protection de Rome dont elle paie la rançon exigée par les Gaulois lorsque ceux-ci s'emparent de la ville en 390 avant JC.Au fil des années, Marseille étend son empire maritime des Alpes Maritimes jusqu'à l'embouchure de l'Ebre en Espagne : les Massaliotes créent le long des côtes méditerranéennes des comptoirs commerciaux qui deviendront, plus tard, des villes : Nice (Nikaia), Antibes (Antipolis), Hyères (Olbia), Agde (Agathé), Ampurias (Emporion), etc.
Deux marins marseillais contribuent à une meilleureconnaissance de terres jusque là inconnues du monde occidental. Leurs expéditions les amènent au-delà des Colonnes d'Hercule (le détroit de Gibraltar) mais, tandis qu'Euthymène fait route vers le sud et longe les côtes africaines jusqu'au Golfe de Guinée, Pythéas remonte l'océan Atlantique et découvre les côtes de la Grande-Bretagne actuelle et celles de l'Europe du Nord jusqu'à la mer Baltique.
Marseilleforme une république réputée dans tout le monde antique pour la sagesse de sa constitution qui restera inchangée pendant plusieurs siècles. Les Massaliotes restent en contact étroit avec les colonies grecques du sud de l'Italie (la Grande Grèce) et avec la Grèce elle-même où ils possèdent un ''trésor'' (un temple) à Delphes.
Marseille est aussi un foyer de culture grecque pour les populationscelto-ligures vivant dans le sud de la Gaule. Les Massaliotes leur enseignent leur langue, leurs techniques et leur savoir. Selon l'historien Justin, ils leur apprennent aussi "à cultiver la terre, à fortifier les villes, à tailler la vigne et à cultiver l'olivier."
Haut de la page
La période romaine

Fidèle alliée de Rome, Marseille participe auprès des Romains à la lutte contre les Carthaginoiset c'est grâce à l'aide des Romains qu'elle réussit à délivrer ses colonies lorsque celles-ci sont menacées par les tribus celto-ligures. Pour venir en aide à leur alliée, les Romains font plusieurs expéditions militaires avant de s'installer définitivement dans le pays.
En 125 avant JC, les Romains font la conquête de la région et créent une province gauloise, la Provincia, qui deviendra, plustard, la Provence. En 122 avant JC, ils fondent la première ville romaine en Gaule, Aquae Sextiae, l'actuelle Aix-en-Provence. La conquête romaine n'empêche pas Marseille de garder ses institutions et de rester une ville libre.
Durant la guerre civile qui oppose César et Pompée, Marseille tente de rester neutre mais finit par soutenir Pompée. La ville étant bien défendue, César ne peut la prendred'assaut. Il décide alors d'en faire le siège. Après six mois de combats, de souffrance et de famine la ville est prise en 49 avant JC.
Vaincue, Marseille perd sa flotte, ses remparts et ses colonies, mis à part celle de Nice. Son activité commerciale se voit de plus en plus concurrencée par celle d'Arelate (Arles), la deuxième ville romaine fondée en Gaule, dont la position stratégique sur lesrives du Rhône favorise le développement.
Malgré sa défaite, Marseille reste une ville libre. Elle devient de plus en plus un foyer de culture grecque en Occident : ses écoles de rhétorique, de grammaire et de philosophie sont réputées dans tout le monde méditerranéen.
Haut de la page
Le christianisme et les invasions barbares

Le christianisme pénètre en Gaule probablement dès le premier...
tracking img