Intro commentaire texte rabelais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (344 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le texte de Guillaume Budé est l’extrait d’une lettre écrite par ce dernier à l’intention de François Ier en 1529, extrait ici tiré du livre de Guillaume Budé, Commentaires de la langue grecque.L’autre texte étudié est une partie du chapitre 8 du roman Pantagruel qu’écrivit l’humaniste Rabelais en 1532.
Guillaume Budé (1467 - 1540) est un humaniste français qui eut une importance notable enfaveur de l’expansion de la Renaissance en France. Renaissance française dont le prêtre, médecin et écrivain Rabelais (entre 1483 et 1494 – 1553) sera l’un des principaux auteurs, notamment avec sesromans satiriques Gargantua et Pantagruel.
Ces textes ont été écrits durant l’effervescence de la Renaissance française qui, bien que retardée par la Guerre de 100 ans, se propage rapidement notammentgrâce au développement de l’imprimerie et grâce au soutien du monarque français François Ier (1515-1547).
Dans sa lettre, Budé rappelle à François Ier la promesse qu’il avait faite aux humanistes defaire bâtir un lieu de science où pourrait s’épanouir les lettrés français, ce qui renforcerait le rayonnement du royaume. Rabelais quant à lui, dans la lettre éducative qu’écrit son héros Gargantua àson fils Pantagruel, semble vouloir présenter au lecteur les caractéristiques de l’humanisme et le persuader de s’en inspirer par un ton se voulant très pédagogique.
En quoi ces deux écritsprésentent-ils l’humanisme comme la philosophie de la Renaissance et illustrent la volonté d’éducation et la soif de savoir du mouvement soutenu par François Ier ?
Il sera d’abord question de cet humanismefrançais, d’inspiration italienne et de sa volonté de retourner aux sources antiques. Viendra ensuite l’analyse de l’éducation humaniste, qui tient en grande estime la pédagogie afin de former dejeunes savants au savoir encyclopédique sans cependant trop s’éloigner de la religion. Enfin nous nous intéresserons au roi François Ier, ce véritable prince de la Renaissance, mécène, bâtisseur, et...
tracking img