Introduction science sociale

Pages: 145 (36149 mots) Publié le: 17 mai 2013
Théorie et méthodes des sciences sociales

Chapitre introductif : La démarche des sciences sociales

Les sciences sociales aident à comprendre les individus en société et offrent des réflexions sur les enjeux sociaux. Les chercheurs en sciences sociales n’ont pas le monopole de la réflexion sur les individus en société, groupes sociaux etc. il y a une spécificité de la démarche des sciencessociales.
Les sciences sociales se préoccupent d’enjeux sociaux. Elles ont un lien particulier avec la question du pouvoir. Est-ce que la sociologie a pour objectif de servir le pouvoir ? La réponse est complexe. La sociologie s’est construite en revendiquant son autonomie vis-à-vis d’autres acteurs étudiant les relations sociales, les philosophes, journalistes, experts et essayistes. Mais ce quifonde leur autonomie n’est pas que leurs travaux ne servent à rien d’autre que produire de la connaissance. Il ya des usages politiques de travaux de sciences sociales. Produire des connaissances n’est pas l’objectif premier. Même Durkheim, père fondateur de la sociologie en France, n’était absolument pas dupe des usages politiques pouvant être faits de ses travaux. Durkheim était d’ailleursengagé politiquement, il était un républicain et il souhaitait que ses travaux orientent les réformes républicaines. Il écrit en 1893 dans la préface de La division du travail social que ses recherches ne doivent pas avoir « qu’un intérêt spéculatif ».
Ce qui fonde la scientificité de la sociologie est :
L’autonomie du chercheur dans la construction de l’objet de recherche. Quand on fait de larecherche, on ne doit pas se faire imposer ce qu’il faut chercher et encore moins ce qu’il faut trouver (hétéronomie).
Ex : un institut de sondage doit s’adapter aux commandes reçues, il n’est pas autonome et ses questions sont biaisées.
Ex 2 : Il en est de même pour les chercheurs travaillant pour les ministères.
Ex 3 : En 2005, un levier de bouclier s’est produit à propos d’une loi defévrier 2005 et de son article 4. Il s’agissait d’une obligation de mentionner la présence positive de la France outre-mer, notamment en Algérie. Les historiens ont dénoncé ce manque d’autonomie. Le législateur établissait à l’avance le résultat des recherches. Il ne s’agit pas seulement de dire qu’il faut en parler mais comment il doit en parler. On dénonçait ici une confusion entre l’histoirecomme science sociale et la mémoire, c'est-à-dire une évaluation politique du passé.
La mise en place de méthodes pour produire des preuves de ce que l’on avance. Des enquêtes et des analyses sont nécessaires. Faire des sciences sociales signifie dire ce qu’une enquête permet d’établir et pas ce qu’on pense. Or, les sociologues ont, comme tout un chacun, des opinions. On peut même nourrir sesenquêtes de ses opinions sans en faire le point de départ et d’arrivée de la recherche, elles ne doivent pas la guider. On ne peut cependant pas les évincer car nous faisons partis de l’objet étudié. Il faut respecter un certain nombre de règles, de validations scientifiques. Quand on fait des sciences sociales, il faut faire preuve de « neutralité axiologique » (Weber). Cela ne veut pas dire quel’on doit être neutre mais que les axiomes ne doivent pas guider nos recherches.
Ex : Bourdieu était un sociologue engagé, il a beaucoup travaillé sur l’école. En 1968, quand il sort un livre sur la sociologie de l’éducation, on lui reproche de remettre en cause le mythe républicain de l’école. Certes, l’école est laïque, gratuite et obligatoire mais il y a corrélation entre l’originesocioculturelle des enfants et la réussite scolaire. La probabilité de réussir à l’école est plus forte quand on est né dans une famille aisée et surtout quand les parents ont eu une scolarité supérieure à la moyenne. Ses travaux sont donc engagés mais personne ne lui a dit d’obtenir ces résultats. Par la suite, il faut interpréter ces résultats.
Bourdieu pense que l’école crée des savoirs faire et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Introduction aux sciences sociales
  • Introduction aux sciences sociales
  • Introduction aux sciences sociales
  • Introduction aux Sciences Sociales
  • introduction au science sociale
  • Introduction à la science sociale
  • Introduction à la technique de recherche en science sociale
  • Science sociale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !