Ionesco

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (539 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Déisme de Voltaire
Lorsque Candide, dans le pays d'Eldorado, demande au vieillard si dans son pays il y a une religion, le brave homme"rougit un peu". Sa réaction vive prouve que l'existence deDieu est pour lui une évidence. De fait, Voltaire n'a jamais nié la nécessité d'un être supérieur, moins encore celle de la foi. En ce sens,Voltaire se fait le disciple d'une idée peu nouvelle auXVIIIème siècle : le déisme. Il va pourtant en être le porte-parole le plus convaincu.
Dès 1730, dans son poème épique La Henriade, il écrit un hymne à la gloire du "géomètre éternel". Dieu a créé le mondeet ce monde est une merveille ; car Dieu est "architecte", "horloger" ,"pragmatique", autant dire philosophe... Voltaire est séduit par les théories de Locke ou de Newton qui posent Dieu comme unimpératif de la raison pour résoudre l'énigme du monde
(lettres XIV et XV des Lettres philosophiques). Ce Dieu-là n'a pas de nom particulier : il est un être souverain, adoré sous des formes variant selonles moeurs et les nations. Au chapitre 12 de Zadig , des convives appartenant à des races et à des religions différentes se querellent sur la valeur de leurs croyances respectives : le Celte adore lechêne Teutath, l'Egyptien le boeuf Apis, et le Chaldéen le poisson Oannès. La discussion manque de se terminer dans une tuerie sanglante quand Zadig les réconcilie tous :"Vous êtes tous du même avis,et adorez un Être supérieur." Ce que dénonce l'allégorie, c'est la sottise des dogmes et des hommes, et non celle de Dieu.
Ainsi la religion de Voltaire apparaît plutôt comme une instance moralechargée de rappeler aux hommes "qu'ils sont tous frères " (Traité sur la tolérance).

Les Lumières impliquent un nouveau rapport de l'homme à Dieu contre ceux qui se disent ses interprètes ou sesreprésentants. Le refus de confondre le spirituel et le temporel doit se traduire par un recul de l'emprise de l'église sur l'état. Mais Voltaire est également hostile à la vision janséniste et tragique de...
tracking img