"Je t'aime" paul eluard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (375 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans son poème, Eluard célèbre la vie dans son ensemble : il vainc la mort en repoussant les limites du temps et savoure dans le même temps les bonheurs concrets de l’existence.
D’une part,Eluard dans son poème célèbre la vie en repoussant la mort, qu’il symbolise ici par le temps. Dans le vers 10, « Entre autrefois et aujourd’hui », le poète rappelle l’atemporalité de l’amour, et lefait qu’il résiste au temps, comparé à lui-même et au « cœur immortel [qu’il] ne détien[t] pas ». Au vers 11, « Il y a eu toutes ces morts que j’ai franchis sur de la paille », Eluard évoque lapaille comme les morts qu’il regrette. Enfin, au vers 13 et 14, « Il m’a fallu apprendre mot pour mot la vie, Comme on oublie », le poète utilise le mot « comme », à la place de « parce que ». Dansces vers, il explique que les mots lui permettent de lutter contre la mort et l’oublie, ce qui rappelle au lecteur le mythe d’Orphée, premier poète de l’Antiquité qui a vaincu la mort grâce à sespoèmes.
D’autre part, le poète célèbre la vie par la redécouverte des plaisirs concrets de sa vie. La femme qu’il aime est célébrée comme un moyen d’aimer le monde et de faire le lien entre tousles bonheurs de son existence. En effet, au vers par « l’odeur du grand large », il évoque la sensation de liberté qu’il éprouve face à l’océan et son immensité. Vers 3 encore, « l’odeur du painchaud » rappelle la douceur chaude d’un foyer, d’un havre que l’on apprécie. Par la suite au vers 4, le poète évoque un autre thème lyrique, la nature. « La neige qui fond pour les premières fleurs» suggère au lecteur la beauté du printemps et son renouveau.
Par ailleurs, dans cette même optique de renouveau, et de lutte contre le temps et la mort, il est indispensable de noter le titre durecueil dont est tiré ce poème, « Le Phénix », animal imaginaire qui, à sa mort, renait de ses cendres. Ce titre reflète particulièrement bien la manière dont Eluard fais l’éloge de la...
tracking img