Jean giono, "le hussard sur le toit"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1048 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean Giono
"Le Hussard sur le toit"
Texte 1
p.13-14
De "Le soleil était haut ... " à "...qui en épousaient tous les contours"

Introduction

Ce premier extrait est principalement descriptif. La nature est décrite de manière péjorative ce qui fait référence à la mort, à l'enfer. On a ici la description d'un paysage désolé, qui est à la base réel mais qui devient un paysage auxdimensions surnaturelles. L'image de la "terre métallique" permet d'ôter toute vitalité à la nature, qui est en train de disparaître au profit d'une vision infernale "les arbres énormes disparaissaient dans cet éblouissement". La référence à l'or renvoie à la couleur de la chaleur et non à la préciosité, ainsi qu'au côté "sans vie" du métal. On a ici une description qui pose l'atmosphère del'ouvrage. Ce personnage d'Angelo est la vie dans un monde de morts. Il pénètre lentement dans un monde de totale hostilité. L'auteur annonce implicitement ce qu'Angelo va rencontrer au long de l'histoire. Il s'agit dans ce passage de confronter un héros solitaire à un monde d'une puissante hostilité dont les qualités essentielles sont le manque de vie, la chaleur infernale et le silence "irréel" qui vientmanifester la solitude d'Angelo et une sorte de "pause avant la bataille". On comprend que le personnage est attentif au monde qui l'entoure et que face à ce paysage inquiétant, il ne semble pas inquiet pour autant.

I - Le tableau d'un univers inhumain
1) Une nature niée

Le personnage avance à cheval dans la Provence et donne à voir un paysage naturel. Si la nature est bien présente("talus, chardons, lichen, feuillage, arbre"), on s'aperçoit qu'en fait cette nature est comme détruite par le texte. On remarque la présence de la négation syntaxique ("une fumée qui ne retombait pas") ainsi que d'une négation thématique ("sans éclat, sans contour"). Cette nature n'est pas tout à fait donnée dans sa normalité, elle n'est plus vue comme elle est attendue. La nature ne répond pas aux"lois de la nature" ("la poussière ne retombait pas, lumière sans éclat"). La nature est tellement niée qu'on en vient à des comparaisons qui posent des équivalents entre la nature, le végétal et puis le métal (" quelques chardons blancs cliquetaient, la terre métallique, piliers d'or"). La nature perd sa vitalité pour se minéraliser. Elle est niée dans sa qualité naturelle de vivre. Ici, lanature est donnée à voir à travers un aspect froid, métallique,...

2) L'atmosphère du lieu, le silence et la chaleur

Il semble y avoir un lien entre le silence et la chaleur : cette dernière à enlevé toute vie ("étouffant, desséché, chaleur, brûlé jusqu'à l'os"). L'expression "chardons blancs" renvoie à l'univers de la chaleur car les végétaux n'ont plus de couleur. On remarque l'emploid'intensifs pour montrer que c'est un paysage extrême : "très, tellement, si". Il y a aussi un vocabulaire de l'intensité ("éblouissement, aveugler, violents et vifs") qui montre l'intensité visuelle du paysage. Cette intensité culmine dans l'emploi d'antithèses : avec ce paysage on rentre dans une autre dimension ("l'ombre étouffée"). Cette antithèse marque le côté extraordinaire de ce paysage.L'expression de "longs rayons noirs" renvoie à cette thématique d'un monde tellement extrême dans sa chaleur qu'il échappe à la réalité.

3) Une page de description

On a ici majoritairement un discours descriptif. Il s'agit pour Giono de dresser le décor de son roman, cette Provence sous la canicule. L'emploi abondant de l'imparfait donne un aspect duratif au texte : il donne des choses à voir dansla passé pour l'inscrire sur une durée. On a une page essentiellement descriptive ce qui fait que les quelques éléments de narration, également à l'imparfait, donnent l'impression que le personnage se fond dans le paysage et du coup le subit.

II - L'ange et la bête
1) De la description à la narration

Cette description est suffisamment symbolique pour pouvoir déjà lancer l'action et...
tracking img