Jeux olympique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (701 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
J E U X O L Y M P I Q U E S
Dossier
Présentation - Origine et développement des jeux - Organisation des jeux à Olympie - Les diverses épreuves - Entraînement et hygiène de l'athlète - Le sited'Olympie et l'Altis - Les autres grands jeux : Delphes, Némée et Corinthe - Textes anciens - Bibliographie et liens
Activités
Jeux antiques et modernes - Les jeux dans l'Iliade - A propos d'uneFable de La Fontaine - "Je suis né à Olympie..."

Nous écrire

Simonide

Phèdre, Fables, IV, 26

Quintilien, Institution oratoire, XI, II, 11-17


LA FONTAINE, FABLES, LIVRE 1, XIVSIMONIDE PRÉSERVÉ PAR LES DIEUX
Simonide (558-468), poète lyrique grec


ON ne peut trop louer trois sortes de personnes
Les Dieux, sa Maîtresse, et son Roi.
Malherbele disait ; j'y souscris quant à moi :
Ce sont maximes toujours bonnes.
La louange chatouille et gagne les esprits;
Les faveurs d'une belle en sont souvent le prix.
Voyons comme les Dieuxl'ont quelquefois payée.
Simonide avait entrepris
L'éloge d'un Athlète, et, la chose essayée,
Il trouva son sujet plein de récits tout nus.
Les parents de l'Athlète étaient gens inconnus,Son père, un bon Bourgeois, lui sans autre mérite
Matière infertile et petite.
Le Poète d'abord parla de son Héros.
Après en avoir dit ce qu'il en pouvait dire,
Il se jette à côté, se met surle propos
De Castor et Pollux, ne manque pas d'écrire
Que leur exemple était aux lutteurs glorieux,
Élève leurs combats, spécifiant les lieux
Où ces frères s'étaient signalés davantage.Enfin l'éloge de ces Dieux
Faisait les deux tiers de l'ouvrage.
L'Athlète avait promis d'en payer un talent;
Mais quand il le vit, le galand
N'en donna que le tiers, et dit fortfranchement
Que Castor et Pollux acquitassent le reste.
Faites-vous contenter par ce couple céleste.
Je vous veux traiter cependant
Venez souper chez moi, nous ferons bonne vie.
Les...
tracking img