John wiliams

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (806 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
John Towner Williams est un compositeur, chef d'orchestre et pianiste américain, né le 8 février 1932 à New York, États-Unis. Il est principalement connu pour ses musiques de films. On lui doit lerenouveau des bandes originales symphoniques avec ce qui reste son œuvre la plus célèbre, la musique de la saga Star Wars. Il est quasiment le compositeur attitré de Steven Spielberg et de George Lucas.Dans une carrière qui s'étend sur six décennies, Williams a composé un grand nombre des plus célèbres musiques de films de l'histoire d'Hollywood, notamment Star Wars, Superman et Harry Potter. Enoutre, il a composé la musique de quatre Jeux olympiques, NBC Nightly News, la cérémonie d'investiture du président Barack Obama, et de nombreuses séries télévisées et de pièces de concert. Sans oublierla musique du logo de la société de production DreamWorks. Il a servi en tant que principal chef d'orchestre du Boston Pops Orchestra de 1980 à 1993, et en est aujourd'hui le lauréat. Williams estcinq fois vainqueur de l'Oscar du cinéma. Il a aussi remporté 4 Golden Globes, 7 BAFTA Awards et 21 prix Grammy. Avec 45 nominations des Oscars du cinéma, Williams est, avec le compositeur AlfredNewman, la deuxième personne la plus nommée après Walt Disney. Il a été intronisé au Hollywood Bowl Hall of Fame en 2000, et a été récipiendaire du Kennedy Center Honors en 2004.Il compose dans les années50 plusieurs œuvres de jazz.

Son travail d'arrangeur lui ouvre les portes de l'écriture, et il commence à composer pour la télévision : Checkmate (1960), Alcoa Premiere (1961), Gilligan's Island(1964), Lost in Space (1965), Land of the Giants (1968), et surtout Heidi (1968) et Jane Eyre (1970), qui lui vaudront d'être récompensé aux Emmy Awards.

Il passe au cinéma, avec Daddy-O (1959) etBecause they're Young (1960), ce qui le confine pour un temps aux comédies. Mais grâce à William Wyler et son How to Steal a Million (1966), il s'ouvre les portes de projets plus ambitieux. Il continue...
tracking img