Kjfdsgf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (764 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Il restait six minutes à jouer en cette fin novembre 2007 dans le stade champêtre d’Aixovall, plein jusqu’aux cintres (1 800 spectateurs) ; l’équipe nationale russe en finissait avec d’erratiqueséliminatoires pour l’Euro 2008 face au terrifiant… onze andorran (1-0) quand son capitaine et maître à jouer, Andreï Arshavin cédait aux provocations pourtant maladroites de son garde du corps. Cartonrouge et deux matchs de suspension à purger donc à l’entame de l’Euro suisso-autrichien. En dépit de ce handicap, Hiddink, l’entraîneur batave de la Russie, n’envisagea pas une seconde de se passer deson meneur de jeu. «Comment s’en priver ? Il est capable de transformer le plomb en or ou d’inscrire un but impossible de n’importe où».

Petit gabarit (1,72 m, 69 kg), face pouponne, cheveux enbataille et regard espiègle bleu-gris, Andreï Arshavin est à l’image du football russe : impatient de prouver ce qu’il vaut à l’Ouest. Elu meilleur joueur russe en 2005 et 2006, il vient de remporter lacoupe de l’UEFA avec le Zénith Saint-Pétersbourg, et un titre de champion national que son club n’avait plus glané depuis 1984. La ville s’appelait alors Leningrad et le championnat était celui d’URSS.Malgré Gazprom sur le maillot, et la doublette Medvedev-Poutine dans les tribunes, le Zénith Saint-Petersbourg refoule un peu moins le nouveau riche que tous ces clubs russes qui inondent lechampionnat de pétro-roubles pour ferrer de gros poissons sud-américains voire portugais (Cavenaghi, Da Costa, Maniche) plus occupés à buller sur le terrain qu’à justifier leurs émoluments. ASaint-Pétersbourg, on le sait : le salut ne pouvait advenir que du savoir-faire local. Arshavin : «Dans l’équipe, il y a deux Sud-Coréens, un Argentin, un Turc, un Belge, un Néerlandais et un Norvégien : c’est une Tourde Babel mais la structure majoritaire de l’équipe demeure russe. Et c’est essentiel pour notre identité. Le jeu collectif de notre formation s’en ressent. Notre jeu de passes est presque unique...
tracking img