La banque et ses moyen de paiement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5629 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’introduction :

Les moyens de paiement sont généralement définis par les banques centrales comme les instruments permettant à toute personne physique ou morale de transférer des fonds, quel que soit le support ou le procédé technique utilisé.

Outre la monnaie fiduciaire, les moyens de paiement nationaux utilisés regroupent les chèques, les virements, les cartes bancaires, les effets decommerce et les avis de prélèvements.

Leur gestion constitue des services de paiement liés à la tenue des comptes de la clientèle pour les banques de détail et qui disposent, pour la plupart, de larges réseaux bancaires. Cette industrie est fondée sur la confiance des utilisateurs et la sécurité des moyens de paiement mis à leur disposition.

Parallèlement, en phase d’initiation ou de montée encharge, de nouveaux moyens ou services de paiement ont été lancés, en l’occurrence, les prestations électroniques de banque, les paiements effectués via le mobile offerts par certains opérateurs de téléphonie ainsi que les paiements électroniques sur Internet. Le développement de ces créneaux a été permis grâce aux innovations technologiques et financières opérées notamment en matière de modalitésde transmission des ordres de paiement et d’informations sur leur bonne exécution.

Nous aborderons dans cet exposée les points suivantes :

I- la présentation générale de la banque

II- les moyens de paiement

III- les systèmes de paiement

IV- la surveillance des systèmes et moyens de paiement

V- la centrale des incidents de paiement(CIP)

Et la conclusion.

I. laprésentation générale de la banque :

1. la définition :
Une banque est une entreprise qui gère les dépôts et collecte l'épargne des clients, accorde des prêts et offre des services financiers. Elle effectue cette activité en générale grâce à un réseau d'agence, elle utilise de plus en plus d'autres canaux de distribution : opérations par internet, accords avec les commerçant pour des crédits à laconsommation, le paiement par carte guichets automatique dans des liens public, centre d'appel...etc.

Et selon l'article 11 de la loi bancaire 2006, les banques sont autorisées à :

 Recevoir du public des fonds à vue ou d'un terme inférieur ou égal à 2ans. L'article 11 précise qu'elles sont les seules à y être habilitées. Parmi les dépôts à vue on peut citer :

 Les comptes de chèque ouvertspar les particuliers, les entreprises disposant de la personnalité morale.
 Les comptes courants sont ouverts aux personnes physiques ou morales appartenant à divers secteurs d'activité pour leurs opérations professionnelles.
 Les comptes sur carnet qui sont des comptes ouverts par des particuliers et qui offrent une rémunération fonction d'un taux d'intérêt et des montants déposés.
 Lescomptes d'épargne à caractère spéciale permettent aux particulier de constituer une épargne avec comme finalité d'obtention d'un crédit.

 Distribuer des crédits
 Gérer et mettre à la disposition de leur clientèle tous moyens de paiement.
 Réaliser des opérations d'assurance, intermédiation dans les transferts de fond.
 Prendre des participations des entreprises existantes ou en créationsous réserves qu'elles respectent, pour cela, les limites réglementaires fixées par banque Al-Maghreb.

2 .les types de banque :
2.1. Les établissements bancaires à caractère public ou semi-public :
Crées par l'Etat pour accomplir des missions spécifiques en matière de financement. Ces établissements sont :
 Bank Al Amal.
 Banque centrale populaire (BCP).
 CDG capital
 Crédit Agricole duMaroc (CAM), initialement Caisse National de Crédit Agricole (CNCA).
 Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH).
 Fond d'Equipement Communal (FEC).
2.2. Les banques privées :
Sont des banques dont leur capital est pratiquement en participation étrangère. Elles sont au nombre de 10 et reprisent comme suit :
 Arab Bank Maroc.
 Attijari wafa Bank.
 Banque Marocaine du commerce extérieur...
tracking img