La cause

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3523 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
10 Juin 2014,

Imaginez une guerre. Une guerre mondial. La troisième depuis 1914. C'est une boucherie. Un scandale politique que les soldats doivent payer au prix de leur vie. Un président a, un jour, déclaré qu'il n'y aurait plus jamais de massacre d'Homme à Homme grâce à la bombe nucléaire. Pourtant, nous, ici, dans ces camps militaires nous combattons l'ennemi tous les jours. Pas devacances. Pas de repos. Pas de week-end. Nous sommes en 2014. Un siècle s'est écoulé depuis 14-18. La guerre dure depuis quatre ans maintenant. Nous luttons chaque jour pour une chimère: «Liberté, Égalité, Fraternité». Ce fut aussi la devise d'un certain pays, mais maintenant c'est la nôtre. Imaginez les politiciens se battant à coups de plume; et nous à coups de bâton . Imaginez-vous en tant quepoliticien. Et maintenant en tant que guerrier. Le changement que vous avez ressentit est-il grand ? Si oui vous êtes guerrier. Sinon vous êtes ministre.

Je viens de me lever. Il fait nuit. En guise de réveil un bombardement. Le vingtième de la semaine. Comme à mon habitude je me lève, j'enfile mon uniforme, et je sors... Mon garde affalé par terre. Mort. Sans doute un éclat d'obus! Mais je le voisse retourner. Il dort. Il en a bien besoin. Je passe sans le réveiller. Á ma droite le quartier général , doté d'officiers avec deux grammes d'alcool dans le sang. Á ma gauche la « boucherie héroïque » de voltaire et Candide. Dans un fossé sont entassés les corps des défunts n'ayant pas survécus à la paix. Je me dirige vers la cantine, où l'on me sert ce qu'ils appellent un potage. J'appelleraiplutôt ça de l'eau chaude, deux légumes, un bout de viande. Après ce repas luxueux je me dirige vers la tente réservée aux officiers, je lis mon emploi du temps : «Inspection générale». Quelle joie! pensais-je alors avec ironie. Vers neuf heures un sergent vient me réveiller en expliquant que le régiment était prêt pour une inspection. Et oui... Je me suis endormi. Je sors. Je les vois. Exténués. Lemot est faible.

Nous sommes fatigués, deux heures de sommeil par nuit ne nous suffisent pas. Imaginez-vous devoir donner des ordres, alors que vous n'êtes pas réveillé après un bon café chaud. Les Hommes politiques, eux, ont leur café croissant... Imaginez une personne à hautes responsabilités à moitié endormie et une autre en pleine forme. Vous préférez la personne en pleine forme ? C'estnormal. Mais c'est le politicien.

Je suis colonel du vingt-et-unième régiment chargé de la lutte contre la tyrannie au nord de mon pays. Un climat semi océanique, semi continental. Bref il fait froid. Voyant ces soldats affamés, endormis et gelés j'ai honte de les inspecter. Je leur pose une question ? Ils me répondent par un long «Bah...». Un «bah» puéril sans aucune éducation. Qu'est-ce qu'estdevenu le monde d'aujourd'hui? Je passe entre les rangées d'hommes.

La plupart sont paysans; la plupart des paysans sont analphabètes; la plupart des analphabètes ne savent pas se servir des armes qu'on leur a donné; la plupart de ces personnes vont se retrouver dans la boucherie. Pourquoi ? Pourquoi la misère dans un pays cherchant Paix, Égalité pour tous et Liberté? Nous combattons pour unecause perdue. Cette cause est perdue depuis plus de vingt ans, cette génération n'a rien devant elle. Rien. Un néant infini. Ou la mort infiniment petite face au nombre de décès dans le monde.

Je m'approche du capitaine et lui fais un signe d'approbation. Je retourne à ma tente pour établir une nouvelle stratégie pour le prochain raid. Vais-je les sortir de la misère cette fois-ci? Jel'espère...

Alors est-il si judicieux de tuer pour un texte, une idée, une religion ?

Ce soldat donnera peut-être sa vie pour ça ?

Mais quelle est cette guerre ?
_ un proche avenir ?
_ une fiction ?

Qui sait ?

Colonel R.
13 Juillet 2014

On nous m'accorde enfin une pause. En effet, je viens de recevoir une lettre du gouvernement :
« Colonel,...
tracking img