La communication non-verbale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (869 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Communication non-verbale
Introduction

1

Si, Mesdames, me retrouvant avec l’une ou l’autre d’entre vous dans une certaine intimité, je lui crachais au visage : « Chérie, je t’aime ! » avecun air féroce, nul doute que je susciterais sa profonde hilarité… Et si, m’adressant à vous, Messieurs, je vous demandais, avec mon sourire le plus séducteur, d’exhiber vos attributs sexuelssecondaires, je suis convaincu que j’obtiendrai le même résultat… Mais si, joignant le geste à la parole dans exactement les mêmes circonstances, je déclarais aux uns : « Messieurs, ayez l’obligeance de nousmontrer vos testicules » en brandissant un pistolet, et à l’autre : « Chérie, je t’aime » en offrant une rose, je pense être pris beaucoup plus au sérieux… « Sapiens nihil affirmat quod non probet : lesage n’affirme rien qu’il ne prouve » dit le latiniste, et « Il vaut mieux voir une fois qu’entendre dix fois. » ponctue l’adage populaire. Tel est, mes Chers Amis, la substance de mon propos : vousconvaincre, en 7 minutes de démonstration anecdotique suivie d’argumentation analytique, de l’importance de la communication non-verbale.

Développement
Commençons par retrouver, sur un paquebot encroisière, un Francophone et un Anglophone, assis à la même table pour leurs repas. Le premier jour, le Francophone repère une fourmi, au bord du plat de son voisin. Il s’adresse donc à l’Anglophoneet lui dit : « Attention : fourmi ! » L’Anglophone, qui pense que l’autre veut s’arroger sa pitance par mégarde, lui répond tout aussi cordialement : « No, not for you, for me ! ». Comprenant que soninterlocuteur n’a pas compris, notre Francophone altruiste insiste et répète : « Mais non : attention : fourmi ! » Un peu surpris par l’insistance de mauvais goût de cet empêcheur de manger en paix,l’Anglophone répond un peu plus sèchement : « I say : not for you, for me ! ». Agacé par la cécité physique et intellectuelle de son voisin de table, le Francophone persiste dans sa rengaine...
tracking img