La concurrence coutera cher au consommateur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (355 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La concurrence coutera cher au consommateur

En effet, le 1er juillet 2007 le marché de l’électricité à été complètement libéralisé ce qui aurait du permettre aux consommateurs de payer moins cherl’électricité. Aujourd’hui les nouveaux entrants et concurrents d’EDF n’arrivent pas à se développer sur le marché français ce qui les oblige à augmenter les tarifs.

Tout d’abord comme nous ledémontre le 1er paragraphe on peut constater qu’avec la fin du monopole d’EDF et la libéralisation des tarifs la concurrence va être difficile à fonctionner et ne respectera pas le modèle de la CPP(Concurrence Pure et Parfaite).
Due par rapport à la flambée des prix des hydrocarbures et que la plupart de l’électricité est produite par les centrales nucléaire détenue par EDF.

De plus, sachant quel’Etat détient toujours 85% de l’ancien monopole ce qui provoque la difficulté aux entreprises privée de se crées, contre l’intérêt des clients contribuables.
C’est pour cela que l’Etat à inventé unsystème dans lequel cohabitent des prix libres et des prix régulés avec la possibilité aux consommateurs de pouvoir passer de l’un à l’autre, il à donc fallu faire marché arrière.

Cependant,l’ouverture du marché de l’électricité a du avoir quelques lois comme la commission, formée en octobre 2008 afin de proposer un scénario qui aboutirait a la dérèglementation du marché.
En ce qui concerne legouvernement, une nouvelle loi sera mise en place pour avril 2010 afin d’établir une nouvelle organisation du marché (tarifs réglementés).

On peut donc dire que si le marché ne s’améliore pas etque les exploitants des centrales nucléaires ne réalisent plus de marge sur la vente d’électricité, ces derniers devront répercuter ce manque à gagner sur le reste de son activité (distributions,entreprises, particuliers).
Ces conditions vont augmenter les tarifs bien plus vite que l’inflation.

Pour finir, si EDF parvient a réduire ses marges d’un côté il devra donc les récupérer ailleurs...
tracking img