La connaissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1967 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA CONNAISSANCE DE SOI PEUT-ELLE ETRE SINCERE ?

C’est en cherchant à savoir ce que l’on est, que l’on se retrouve sujet et objet de nous même. Ce que je crois savoir de moi n’est qu’illusion, car on ne peut se mettre à distance de ce « moi », pour regarder qui ont est vraiment. Cependant, il est tout de même possible de se connaitre soi même par un retour sur soi ou un effort de lucidité.« Connais-toi, toi-même », pensée gravée au fronton du temple d’Apollon à Delphes et empruntée par Socrate, est un rappel à l’ordre sur soi et permet de savoir si l’on est sincère envers soi. Pour Socrate se connaitre soi-même est le commencement de toute philosophie. Pour les philosophes la connaissance de soi-même permettrait à l'individu de prendre conscience de ses propres limites, de se libérer deses défauts, de développer ses qualités, et, en faisant abstraction de tout ce qui dans le " je " n'est pas personnel, de prendre conscience de sa véritable identité. On admet que la connaissance de soi est effectivement une entreprise sincère, or il en est tout à fait autrement. Il n’est peut être pas possible de se comprendre.
La connaissance de soi, c’est pouvoir se représenter. C’est avanttout un savoir sur soi qui serait une explication de ce que l’on est. Sur le plan individuel, c’est la connaissance de moi particulier, de ses faiblesses, du caractère, du tempérament de chacun, de l’histoire personnelle. Sur le plan universel, la connaissance de soi est connaissance de l’essence de l’Homme, ou connaissance de la conscience. Dans un sens général, la connaissance de soi estd’approfondir la signification du « je suis », d’expliquer le sens du soi-même au travers de la compréhension de l’ego, puis de celle de la conscience, jusque dans l’apparition du « je » qui est le sujet.
Etre sincère signifie ne pas cacher la vérité, ne pas dissimuler, mentir, avoir la parole juste et vraie. Dans sincérité il y a loyauté, véracité et aussi ingénuité. L’homme sincère exprime ses pensées,dit ce qu’il pense et ne dissimule rien, ne cherche pas a tromper. Il a la noblesse de la vérité sans aucune suffisance. Elle est d’ordinaire interprétée dans le rapport à autrui.
Certes, l’homme croit se connaitre parfaitement et tout savoir. Mais le fait d’être conscient de soi induit-il le fait de se connaître soi-même ? Pourtant la connaissance de soi est un savoir intime, intérieur. Dois-jeoublié cette opacité qui me sépare de ce que je suis vraiment ? Sommes-nous donc honnête pour nous regarder en face sans dissimuler, sans mentir, sans cacher nos motivations les plus médiocres ? La connaissance de soi peut-elle être sincère ? La sincérité est-elle suffisante pour se connaitre ? Doit-elle passer par un autre regard que le mien, ou suis-je le mieux placé ?

Dans un premier temps laconnaissance de soi peut être sincère sous différent point de vue. En effet la connaissance de soi, peut être sincère sinon cela voudrait dire que l’on se ment a soi même, que l’on ne sait ce qui nous représente, et donc qu’on ne se connait. La connaissance de soi est un fondement de toute quête du vrai. Cette quête est définie dans le sens ou, pour s’améliorer, grandir et changer, nous avonsbesoin de connaitre nos qualités et nos défauts, mais aussi ce que l’on vaut. Surtout aussi de parfaire son image assez souvent pour se chercher et se découvrir au fil du temps, et savoir tout ce que notre corps ou simplement notre « je » veux dire. Se dire sincère dans ce que l’on est et ce que l’on donne comme image aux personnes autour de nous, c’est tout d’abord croire en ce que l’on dit. Ne pasforcément mettre notre bon coté en évidence, mais s’accepter comme l’on est, se respecter, et faire face aux réflexions que l’on peut avoir, c'est-à-dire bonnes ou mauvaises.
On peut mêler connaissance de soi et conscience de soi. Nous avons tous une conscience, car toutes nos pensées sont conscientes. Nous n’avons pas besoin de corps pour être. Dans les méditations métaphysiques,...
tracking img