La consommation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1238 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DEVOIR D’ECONOMIE :

La consommation est l’un des mécanismes de fonctionnement de l’économie, que de nombreux économistes analysent ou ont analysés en s’efforçant de trouver des explications sur son rôle dans l’activité économie, ses fonctions au sein de celle-ci, sa structure, de définir les déterminants qui la composent, ainsi que son évolution.Une analyse sur le plan macro-économique révélera la dépendance de la consommation face au revenu, dans un contexte historique de sortie de crise de 1929, caractérisant une structure des modes de consommation des années des « Trente glorieuses ».
Par ailleurs une analyse sur leplan micro-économique s’appuiera sur l’étude d’autres déterminants, de la modification de la structure de la consommation actuelle par l’influence des comportements psychosociaux de l’individu et de l’évolution de cette nouvelle consommation.

L’analyse classique élaboré par J.M KEYNES(1883-1946) dans les Théories générales de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie(1936),montre qu’ilexiste une relation entre les dépenses de consommation de l’ensemble des ménages d’un pays et le revenu national. Une consommation définit comme étant le moyen de satisfaire des besoins physiologiques ou pour leur simple utilité.
Cette relation se caractérise par la « loi psychologique fondamentale » selonlaquelle  « en moyenne et la plupart du temps, les hommes tendent à accroître leur consommation à mesure que leur revenu croît, mais non d’une quantité aussi grande que l’accroissement du revenu ». Elle s’exprime par les propensions à consommer : la propension moyenne à consommer (la part du revenu qui est consommé) et la propension marginale à consommer (la part d’une augmentation du revenu qui estconsommée). Plus précisément, la consommation au cours d’une période est déterminée par le niveau du revenu disponible de cette même période, ce qui revient à dire que lorsque les revenus augmentent, la consommation augmente mais non proportionnellement. Au-delà, d’un certain niveau derevenu, l’agent économique cherchera à augmenter son épargne. Celle-ci étant déterminée en fonction du niveau de revenus des agents économiques et motivé par le souhait d’accumuler des ressources dans l’objectif d’accroître leur consommation.
Par ailleurs, l’industrialisation pendant les « Trente glorieuses », selon l’économiste Walt Witnman Rostow dans Les étapes de la croissanceéconomique (1960), a permis de modifier la structure de la population par l’augmentation de l’urbanisation, du nombre d’ouvriers qualifiés, de cadres, permettant une hausse du revenu entraînant une consommation des produits autres qu’alimentaires. Le pouvoir d’achat se développant fortement entraîne avec lui la « consommation de masse ».Cette vision de la dépendance de la consommation avec le revenu ne nous donne qu’un aspect purement économique, tandis qu’aujourd’hui l’aspect psychosocial prend une part considérable dans la consommation d’une population qui évolue.

En effet, le revenu n’est pas le seul déterminant de la consommation. Tout d’abord la structure de la consommation évolue, tout commela définition du revenu revisité par l’analyse néoclassique, mais surtout les besoins se différencient (selon la pyramide de Maslow), élargissant ainsi les facteurs d’influence sur la consommation tels que le prix, l’épargne ou la consommation responsable.
Après la seconde guerre mondiale, l’industrialisation change la structure de la consommation, favorisant l’achat...
tracking img