La consscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1053 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Conscience

Introduction :
La conscience est le savoir qui guide mes actes, mes pensées. Toute conscience enveloppe une réflexivité, une conscience de soi. Une grande partie de nos conduites se font sans y penser. On prend conscience de ce que l’on fait lorsqu’un obstacle survient. Exemple : La douleur. La prise de conscience nous détourne de notre acte.

La conscience par Descartes.Extrait de Discours de la Méthode.
Il y a une idée de recherche de la vérité dans les propos de Descartes. Il découvre alors le «  je pense donc je suis ». C’est l’existence en tant que sujet pensant. Percevoir notre corps, parler à autrui ne garantit pas la certitude d’exister. Les sens ne nous donnent qu’une image des choses matérielles  Tromperie. Plus aucun doute n’est possible : Les senspeuvent nous tromper toujours. Il nous arrive de nous tromper en raisonnant (paralogisme). Exemple : Les mathématiques. L’erreur prend alors une apparence de vérité. C’est le principe même de l’erreur. Douter des raisonnements revient à douter de la raison. C’est alors le concept de Dieu trompeur, car Dieu peut tout, donc nous induire en erreur. Il n’y a alors ni vrai ni faux. Descartes proposealors «  Le Malin Génie ». C’est la puissance infinie de Dieu sans la bonté. Dieu est conçu comme infiniment bon pour nous, alors que le Malin génie peut nous tromper sans scrupules. Le monde matériel devient une illusion, il est alors douteux.
Rien ne résiste au doute. On doute de nos sens, et de notre raison. Tout est faux. Quelque soit les représentations, vraies ou fausses, ce sont toujoursles représentations de ma conscience. Je peux douter de tout, sauf de ce que je suis en train de douter. Douter c’est penser, donc une forme possible de la conscience. Dans toute tromperie, le doute est possible (L’idée du malin Génie). Je pense donc je suis n’est alors pas un raisonnement, mais une intuition. La mort du corps ne signifie alors pas la mort de l’âme.
Je suis un être pensant, « Une chose qui pense » par Descartes. De ce fait, penser, c’est immédiatement savoir que l’on pense. «  L’âme est plus aisé à connaitre que le corps, et qu’encore, qu’il ne fut point, elle ne laissera pas d’être tout ce qu’elle est ». L’âme se saisit immédiatement, de ce fait, on connait mieux l’âme que le corps. Il est nécessaire que ma conscience accompagne toutes mes représentations. Exemple :Les sentiments, les pensées. L’âme ne peut jamais être le principe de la pensée, car l’âme ne peut jamais être le principe des mécanismes corporels. L’âme se reconnait par la conscience, tandis que le corps se reconnait par ses mécanismes.
Le doute Cartésien nous révèle que la réalité du monde n’est rien d’autre qu’une croyance, qu’une thèse, qu’un préjugé universel. Descartes découvre quetoute vérité réside dans la subjectivité, car ce ne sont pas la chose qui dicte leurs lois à la connaissance, mais le sujet qui impose ses lois à la connaissance de la nature. L’objectivité est conditionnée par la subjectivité conçue par un sujet. Le passif de Descartes est de concevoir la conscience comme une substance, ceci est la limite de la philosophie Cartésienne, car, en considérant laconscience comme substance, il la sépare du corps, et aboutit donc à un solipsisme (problème insoluble.)
Descartes, Méditations Métaphysique.

Par la médiation de Dieu, pour retrouver l’existence des choses, Descartes ne parvient pas à neutraliser le préjugé universel portant sur l’existence du monde. Voila pourquoi il s’agit de reprendre l’analyse à partir de la conscience vécue. Ce qu’il reste dumonde une fois que je doute, c’est tout. Le doute ne nous met pas face à un vide, à un néant, mais en face de la vie même de notre conscience. (La philosophie Cartésienne n’arrive pas jusqu’ici.) Le monde n’est pas la pour garantir mes représentations, il est le corrélat de toutes mes représentations. C’est la fin du solipsisme, il est neutralisé.
La réflexivité n’est qu’une modalité de...
tracking img