La croissance chinoise.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2201 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La
croissance
chinoise

Après
presque
30
ans
d’économie
maoïste,
la
Chine
s’est
engagée
depuis
1978,
sous
l’impulsion
de
 Deng
 Xiaoping,
 sur
 la
 voie
 de
 la
 modernisation
 économique.
 Les
 «
Quatre
 Modernisations
»
 ‐
 industrie,
agriculture,
recherche
et
défense
–
entreprennent
le
passage
de
la
Chine
vers
l’économie
 de
 marché
 et
 l’ouverture
 contrôlée
 de
 l’économie
 chinoise
vers
 l’extérieur.
 Deng
 Xiaoping
 favorise
 l’apparition
 d’un
 secteur
 privé
 et
 redynamise
 fortement
 les
 forces
 productives
 du
 pays,
 selon
 la
 formule
«
il
est
glorieux
de
s’enrichir
».

 A
 partir
 des
 années
 1990,
 l’économie
 chinoise
 entre
 dans
 une
 phase
 d’expansion
 inédite
 dans
 son
 ampleur
 et
 dans
 son
 intensité,
 en
 accroissant
 à
 long
 terme
 et
 de
 façon
soutenue
 sa
 production
 annuelle.
 Aujourd’hui,
 la
 croissance
 chinoise
 fascine
 autant
 qu’elle
 fait
 peur
;
 elle
 fascine
 parce
 qu’elle
fait
appel
à
des
ordres
de
grandeur
sans
communes
mesures
avec
les
standards
occidentaux,
 et
elle
fait
peur
parce
qu’elle
semble
profondément
instable.

 Comment
caractériser
la
croissance
chinoise
?
Quelles
sont
les
sources
d’une
telle
expansion
?
En
quoi
 la
croissance
 chinoise
 est‐elle
 cependant
 instable
 et
 socialement
 coûteuse
?
 Quel
 est
 l’impact
 de
 la
 crise
actuelle
sur
l’économie
chinoise
?

 
 I.
Une
croissance
déséquilibrée

 A/
Des
performances
économiques
exceptionnelles

 1.
Une
croissance
forte
et
durable


 • • • La
Chine
a
enregistré
une
croissance
de
9,4%
par
an
en
moyenne
de
1979
à
2004.

 Depuis
 1978,
 le
 PIB
 par
habitant
 est
 multiplié
 par
 deux
 tous
 les
 neuf
 ans,
 pour
 atteindre
 1
665
dollars
en
2005.

 Le
 PIB
 global
 est
 9
 fois
 plus
 important
 qu’en
 1978
 et
 dépasse
 2
165
 milliards
 de
 dollars
 en
 2005.


Ces
données
sont
le
résultat
de
deux
décennies
de
croissance
économique,
avec
une
augmentation
du
PIB
de
plus
de
12%
en
1992
et
1993,
un
ralentissement
progressif
mais
une
croissance
toujours
 largement
positive
entre
1994
et
1999,
avant
que
la
croissance
annuelle
chinoise
ne
culmine
au‐delà
 de
10%
dans
les
années
2000.



16,00%
 14,00%
 12,00%
 10,00%
 8,00%
 6,00%
 4,00%
 2,00%
 0,00%
 1992
 1993
 1994
 1995
 1996
 1997
 1998
 1999
 2000
 2001
 2002
 2003
 2004
 2005




2.
La
croissance
permet
à
la
Chine
une
intégration
en
force
dans
l’économie
mondiale

En
un
quart
de
siècle,
la
Chine
est
devenue
une
grande
puissance
économique
:
elle
est
devenue
la
3e
 économie
 mondiale,
 avec
 la
 réévaluation
 à
 la
 hausse
 des
 chiffres
 de
 la
 croissance
 de
 2007,
 qui
 la
 catapulte
de
facto
devant
l’Allemagne.
L’économie
chinoise
pesait
ainsi
25
700
milliards
de
yuans
en
 2007,
soit
environ
3
500
milliards
de
dollars.

Avec
5%
du
PIB
mondial,
elle
est
encore
très
loin
des
Etats‐Unis,
de
l’Union
européenne
ou
même
du
 Japon,
mais
au
cours
des
dix
dernières
années,
elle
a
été
un
des
principaux
moteurs
de
l’économie
 mondiale
avec
une
contribution
à
la
croissance
du
PIB
mondial
qui
a
dépassé
10%.



35%
 30%
 25%
 20%
 15%
 10%
 5%
 0%
 Poids
dans
le
PIB
mondial
 en
2004
(%)
 Contribuaon
à
la
 croissance
mondiale
 1995‐2004
(%)



 
 


B/
Les
facteurs
de
la
croissance
chinoise
 1.Un
modèle
de
croissance
basé
sur
l’investissement
et
la
productivité
 La
croissance
chinoise
est
conditionnée
par
la
mobilisation
de
trois
facteurs
:
le
capital,
le
travail
et
la
 productivité.

 L’investissement
 a
 été
 le
 principal
 facteur
 de
 croissance
 depuis
 1978.
 L’essentiel
 de
 la
 croissance
 depuis
 le
 début
 des
 réformes
 s’explique
 davantage
 par
 une
 accumulation
 du
 capital
:
 la
 Banque
mondiale
estime
que
les
2/3
de
la
croissance
chinoise
de
1985
à
1995
proviennent
de
la
formation
de
 capital.
Cela
signifie
que
la
croissance
chinoise
est
en
grande
partie
une
croissance
extensive
:
on
 rajoute
 des
 capacités
 de
 production
 plus
 qu’on
 améliore
 véritablement
 la
 productivité
 des
 unités
 existantes.


...
tracking img