La democratie semi-directe est-elle plus efficace que la democratie representative ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4225 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA DEMOCRATIE SEMI-DIRECTE EST-ELLE PLUS EFFICACE QUE LA DEMOCRATIE REPRESENTATIVE ?
« Le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple », cette phrase très célèbre de Lincoln, donne une définition assez concise de la démocratie. La démocratie définie un régime politique dans lequel tous les citoyens possèdent à l’égard du pouvoir un droit de participation et un droit decontestation. Le terme démocratie d’invention grecque vient de deux mots « Kratos » qui signifie le pouvoir et « démos » qui veut dire le peuple. En effet la démocratie nait en Grèce, vers 600 avant Jésus Christ, elle va apporter trois principes fondamentaux, « l’isonomia » qui veut dire l‘égalité devant la loi, « l’isegeria » qui veut dire l’égalité de parole devant l’assemblée et «l’isokrateia » qui veutdire l’égalité des pouvoirs. La démocratie athénienne se caractérise par le fait que les citoyens tirent au sort pour occuper tour à tour l’une ou l’autre des positions dans les différentes fonctions publiques. Cependant des défauts apparaissent, à cette époque les citoyens ne sont qu’une infime parti de la population en effet est exclus, les femmes, les esclaves, les métèques, il reste dés lorsque les hommes majeurs qui se réunissent et légifèrent que la place publique. Il faudra attendre la période de la Renaissance en Europe pour y voir les prémices d’une ouverture vers la démocratie. La démocratie est alors réinventée progressivement. Machiavel, dans le Prince veut montrer la désacralisation du pouvoir politique. Il donne l’idée d’une loi sociale qui ne viendrait pas de dieu. Par lasuite, ce sont les révolutions qui vont apporter la démocratie dans le monde. La lutte contre la monarchie va s’amorcer progressivement afin de mettre en avant l’idée démocratique. Les affrontements des anglais contre leur roi mènera à leur victoire et à l’exécution de ce dernier, cet évènement va ainsi marquer l’avènement de la République, même si ce n’est qu’un peu plus tard que laconsécration de droits humains (1688) préfigurera réellement l’arrivée de la démocratie. Les Lumières apportent une grande réflexion sur la démocratie. La raison étant pour ces philosophes une valeur primordiale, la religion ne pouvait être que détrônée de son pouvoir ; l’absolutisme était ainsi remis en cause. C’est dans ce contexte que le Contrat social de Rousseau apparait, le rôle de l’Etat est donc degarantir les libertés individuelles. Pour Montesquieu, il devient nécessaire de limiter le pouvoir par le pouvoir : c’est la théorie de la séparation des pouvoirs. Ces pensées vont ouvrir une voie pour les démocraties modernes en mettant fin à l’Ancien Régime. Des révolutions, sont alors en marche. La révolution américaine consacre la République en mettant un terme à la monarchie. La Constitutionde 1787 établit les grandes lignes de la démocratie représentative. Cette nouvelle société basée sur un système égalitaire deviendra un modèle en Europe, et surtout en France. C’est ainsi que la Révolution française va permettre l’édiction de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, jetant de cette manière les bases démocratiques que nous connaissons aujourd’hui. La démocratie s’estainsi installée jusqu’à nos jours mais elle ne fut pas unanime en effet l’idée de démocratie a été contestée, Platon, Aristote des philosophes grecs ne sont pas des démocrates, à l’époque des Lumières Locke, Kant sont des libéraux, et Sieyès en 1789 a dit qu’il ne voulait pas de démocratie. La démocratie implique trois grands principes, le principe d’égalité, en particulier l’égalité politique descitoyens, ils sont pourvus des mêmes droits civiques, et les voix de ces derniers ont la même valeur qu’ils soient riches ou pauvres. Le principe de liberté découle lui aussi de la démocratie, il peut s’agir de liberté d’expression, de pensée, de grèves, de religions. Le dernier principe est celui de pluralisme politique c'est-à-dire de l’existence de l’opposition. Bien que la démocratie a un...
tracking img