La diplomatie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4033 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 juin 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

I. La situation avant et après la révolution dans le monde Arabe

a) Le déroulement de la révolution arabe
b) L’objectif de la révolution.

II. Les différents types d’intervenants

a) Le rôle de medias
b) L’intervention de l’occident dans le printemps arabe

Conclusion


INTRODUCTION

Le « Printemps arabe » est un ensemble de manifestations populaires d'importanceinégale qui se produisent dans de nombreux pays du monde à partir de décembre 2010. L'expression de « Printemps arabe » fait référence au « Printemps des peuples » en Europe en 1848 auquel il a été comparé. Ces mouvements révolutionnaires nationaux sont aussi qualifiés de révolutions arabes, de révoltes arabes ou encore de « réveil arabe ».
Ces évènements ont commencé le 17 décembre 2010 dans laville de Sidi Bouzid par la révolution en Tunisie qui a conduit Zine el-Abidine Ben Ali à quitter le pouvoir. D’autres peuples reprennent à leur tour le slogan « Dégage ! » devenu le symbole de ces révolutions. Outre le départ des dictateurs et l’instauration d’une démocratie, les manifestants exigent un partage des richesses qui leur assure de meilleures conditions de vie, des emplois, et ladignité. Alors la révolution provoque le départ d’Hosni Moubarak et une transition démocratique, mais en Libye, elle tourne à la guerre civile entre les forces fidèles au régime de Mouammar et les insurgés, soutenus par une intervention étrangère sous mandat de l'ONU. En Syrie, la répression exercée par le régime de Bachar el-Assad cause des centaines de morts. Malgré la violence des répressionsdans tous les pays concernés par des mouvements d'ampleur, elles échouent presque toutes et les contestations continuent. Tous les autres pays du monde arabe ont été touchés, mais les manifestations y ont eu une ampleur et des conséquences plus limitées. Des États non arabes ont enregistré aussi des manifestations ou procédé à des actions préventives, notamment l'Iran, mais l'ampleur de cesmouvements a généralement été moindre et l'influence des événements du monde arabe n'a pas toujours été clairement établie.
Les principales causes de ces mouvements à forte dimension sociale sont le manque de libertés individuelles et publiques, la kleptocrate, le chômage, la misère, le coût de la vie élevé ainsi qu'un besoin de démocratie qui ne soit pas une simple façade.
Ces révolutions recourent auxméthodes de contestation non-violente et inspirées de celles de Gandhi ; les révolutionnaires utilisent les technologies modernes de communication (différents outils d’Internet et téléphone mobile) de façon intensive, la télévision satellitaire jouant également un rôle important dans le déroulement des évènements. Les dictatures concernées tentent d'ailleurs de contrer ces moyens de communication(coupure ou brouillage des réseaux, attaque contre les journalistes) mais en vain.


I. LA SITUATION AVANT ET APRES LA REVOLUTION

Il importe d’élargir l’angle de nos analyses dans la région et de ne pas s’en tenir uniquement aux mobilisations populaires. En Tunisie comme en Egypte, les deux pays à l’origine de l’ensemble des manifestations, c’est d’avantage la situation économique qui futla source première de mécontentement et de mobilisation, or une simple analyse des réalités socioéconomique de ces deux pays montre que tous les ingrédients étaient réunis pour provoquer une explosion sociale,
Alors que leurs dirigeants paradaient dans le luxe et la corruption, le prix de denrées de bas n’avait eu de cesse d’augmenter de façon insupportable, en tunisie comme en Egypte ou, enJordanie, Libye ou en Syrie , le chômage touchait des couches de plus en plus importantes de la population.
Quant à celles et ceux qui travaillaient, ils devaient se satisfaire de salaires misérables et parfois exercer deux ou trois emplois pour survivre.
La situation était intolérable et tout pouvait laisser présager une explosion sociale.
Une situation économiques intenable, la pauvreté, le...
tracking img