La filere bois

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2028 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
{draw:frame}
{draw:g}
I Le bois ressource économique
Introduction
La Guyane terre française implantée sur celle de l'Amazonie, est le seul territoire appartenant à l'Union Européenne possédant une forêt tropicale, et ceci n'est qu'une spécificité de plus de ce département français.
Grande de 84 000 km², 96% de ce territoire est recouvert de forêt, ce qui représente 7,5 million Hadont 3,7 millions sont dédiés au parc amazonien et aux trois réserves naturelles protégées.
La diversité végétale et animale de la forêt guyanaise est impressionnante, on y compte 1200 espèces d'arbres dont 200 à 300 espèces par Km² et de 440000 espèces végétale et animale.
Le bois est la principale ressource naturelle en Guyane. La superficie des forêts aménagées dédiées à la production debois et bénéficiant d'un document d'aménagement était d'environ 476500 ha en début d'année 2006, 829000 ha devrait s'y rajouter entre 2006 et 2009.
L'Etat possède environ 7500 ha dont la gestion est confiée à l'ONF (Office Nationale des forêts). Il possède également des zones de droit d'usage s'élevant à 670000 ha. Le département est propriétaire d'environ 8200 ha, le CNES (Centre Nationald'Etude Spatiale) possède environ 48000 ha, et 20000 ha sont partagés entre plusieurs propriétaires privés.
Pour analyser la filière bois, il est nécessaire d'identifier les éléments qui la composent.
L'exploitation forestière: consiste en la mobilisation des bois de forêt (abattage et débardage) et à leur transport en scierie, en la gestion et en la valorisation forestière.
Lesactivités de premières transformation : ils produisent des sciages soit directement utilisables, soit pour diverses activités secondaires, industrielles ou artisanales. Les activités de rabotages, de profilages, de séchages et de négoces de produits en bois pour la construction sont également des activités de première transformation.
Les activités de secondes transformations :utilisent le bois ou les produits issus de la première transformation pour effectuer les travaux de menuiserie, d'ébénisterie et de charpente.
A travers nos différentes recherches, nous sommes arrivés à nous poser la question suivante : Quelle est la place de la filière bois dans l'économie guyanaise et quelles sont les perspectives de développement à moyen et long terme pour pérenniserl'activité ?
Pour répondre à cette problématique, nous nous sommes axés à analyser la filière bois en Guyane, notamment avec ses retombées en terme économique et sociale, mais aussi les projets de développement. Et dans un second temps, les méthodes de gestion de manière durable de cette ressource avec ses politiques et ses règlementations misent en placent pour protéger cet écosystème.
Lafilière bois en Guyane
L'activité économique
La fin des grands travaux tel que l'installation du Centre Spatial Guyanais a eu pour conséquence de faire chuter la consommation de bois entre 1991 et 1992. Au même moment, la montée en puissance de la concurrence brésilienne sur le marché antillais réduisait de plus en plus les parts de marché du bois Guyanais.
Entre 1994 et 2006, laproduction à tournée en moyenne à 60000 m3 de grume. L'exploitation forestière, c'est environ 60 000 à 65 000 m3 d'abattage d'arbre par an. Les forêts aménagées représentent 850000 ha et 31 entreprises se partagent le marché.
On dénombre trois essences les plus utilisées, l'Angélique, le Gonfolos, et le Grignon fronc.
L'activité de première transformation regroupe 30 entreprises dont cellesfaisant parties de l'exploitation forestière. En termes d'emplois elle représente 175 à 185 employés. 80 % de la production est destiné au marché local, le reste est dédié à l'exportation vers les Antilles.
L'activité de seconde transformation réunie quand à elle 185 entreprises liées au domaine de la menuiserie, de l'ébénisterie et de la charpenterie. En termes d'emploi elle représente...
tracking img