La fusion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 68 (16877 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
OPERATIONS DE RESTRUCTURATION DES

ENTREPRISES : LES FUSIONS


Mme ZOUHRY LEILA

INTRODUCTION :

Le grand mouvement de concentration économique qui caractérise l’époque actuelle conduit les entreprises à établir entre elles des liens plus ou moins étroits ou à se regrouper par des fusions.

I – Définition des fusions :

Du coté des stratèges, il y a autant de fusionqu’il y a de stratégies industrielles et financières .A s’en tenir aux principales, on retiendra :

- La fusion – expansion : c’est ici la recherche d’une grande dimension qui justifie l’opération : par la fusion, la société change de calibre, elle devient moins fragile, moins vulnérable à une O.P.A, elle gagne en indépendance, elle diminue la part des frais non productifs et améliore sarentabilité. Egalement les fusions permettent de renforcer la capacité concurrentielle des entreprises. Il est en effet nécessaire aujourd’hui d’atteindre un certain seuil de chiffre d’affaire pour dégager des bénéfices permettant les investissements indispensables à l’équipement, à la rationalisation de la production, à la recherche de nouveaux produits ou à l’amélioration des produits existants.
Enfin etsurtout les fusions permettent aux entreprises d’augmenter leurs parts de marché dans les secteurs où elles souhaitent développer leurs activités

- La fusion –concentration : c’est le moyen de s’assurer la fidélité des clients ou des fournisseurs, la docilité des concurrents. La fusion permet aussi d’abaisser les prix de revient en améliorant les conditions de production, celles dedistribution et celles des études et recherches.

- La fusion –compression : c’est le souci, au sein d’un groupe déjà constitué. La fusion est parfois un moyen de réorganisation de la structure d’un groupe ; la société mère absorbe certaines filiales, une filiale en absorbe d’autres ; certaines filiales fusionnent entre elles pour donner naissance à une nouvelle filiale.Cependant, comprendre les mécanismes économiques qui sous-tendent les fusions, suppose, au préalable, que l’on dresse la typologie des fusions : Horizontale ; verticale ; et conglomérale :

- La fusion horizontale :

La concentration horizontale ou intégration horizontale se définit comme la réunion d’entreprises fabriquant le même produit ou ayant la même activité dans le but principal d’accroîtreleur pouvoir de négociation et de réaliser des économies d’échelles ou des synergies. Il s’agit donc d’entreprises agissant sur le même marché qui cherchent à trouver une meilleure position sur le marché, à se placer en position d’oligopole ou monopole, à intégrer un marché étranger , à atteindre la taille critique ou à élargir la gamme de produits.
En effet , cette intégration va permettre uneaugmentation du poids financier de la nouvelle entreprise créée permettant de réaliser des ententes avantageuses et d’obtenir plus facilement des emprunts auprès des établissements de crédits .De plus , comme les deux entreprises ont la même activité ou vont produire le même produit , elles vont pouvoir faire baisser les coûts unitaires et donc produire plus et à moindre coût .

- La fusionverticale :

Il s’agit d’une intégration vers l’amont et/ou vers l’aval. Vers l’amont, l’entreprise absorbe son fournisseur ou sous-traitant .Ce type de fusion permet surtout d’avoir un approvisionnement assuré, des matières premières avec des coûts moins élevés .Vers l’aval, elle absorbe son distributeur afin de contrôler la distribution de ses produits.
La concentration verticale ou intégrationverticale se définit comme un regroupement d’entreprises, lesquelles sont complémentaires dans les processus de production, c’est –à dire qu’il s’agit d’entreprises dépendantes entre elles mais qui vont être regroupées au sein d’une même société. Cette intégration permet une sécurisation des approvisionnements ainsi qu’un contrôle de la distribution de produits.

- La fusion conglomérale :...
tracking img