La gestion de l'empire romaine sous dioclétien.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1603 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dioclétien, de son nom complet Gaius Aurelius Valerius Diocletianus est un empereur romain du 20 novembre 284 au 1er mai 305. Il est né en Dalmatie en 245 et est mort en 313.Il gravit les échelons, devient officier et se distingue sous les empereurs Probus et Aurélien jusqu'à devenir consul. Après le meurtre de l'empereur Numérien, le 11 septembre 284, Dioclétien se trouve accusé de cetassassinat avec le préfet du prétoire Arrius Aper. Il s'en tire en chargeant Arrius Aper et en le poignardant devant l'assistance. Dioclétien est proclamé empereur par ses soldats de l'armée de Chalcédoine.
L'empereur Carin, le frère de Numérien, conteste ce titre et met en déroute les forces de Dioclétien à la bataille du Margus en mars 285 en Mésie. Cependant, Carin est tué par l'un de ses officiers, cequi assure le pouvoir à Dioclétien malgré sa défaite militaire.
Quelles sont les mutations de l'Empire romain sous Dioclétien ?
Force est de constater que Dioclétien mettra en place la première tétrarchie romaine, à la fin du III ème siècle (pour faire notamment face aux invasions barbares) (I) et qu'il assurera la restauration de l'Empire tout en perpétrant une grande persécutionanti-chrétienne (II).

I De la diarchie à la tétrarchie ou la division au service de l'unité (286-305).

Dioclétien n'est en 284 que le dernier d'une longue série d'usurpateurs. Il gouverne seul jusqu'en 285 mais sa légitimité reste précaire jusqu'à l'élimination de Carin et sa reconnaissance par le Sénat.

A L'instauration de la tétarchie.

- Il met en place un régime politique décentralisé qui procèdelentement et au gré des circonstances
- Il est amené à diviser ses pouvoirs entre les parties orientale et occidentale de l'Empire. Il fait alors appel à un officier de Pannonie, Maximien. Il le promeut à la dignité de César en 285 puis à celle d'Auguste en 286, lui confiant l'Occident, conservant pour lui-même l'Orient.
- Huit ans plus tard, en 293, sentant que l'accent devait être mis sur lesproblèmes civiques et militaires et pour assurer la défense et l'administration de l'Empire, il renforce la division du pouvoir en nommant deux « empereurs auxiliaires ». Ces deux collaborateurs supplémentaires, généraux sortis du rang, sont promus à la dignité de César, placés en dessous de chaque empereur principal, qui se réservent le titre d'Augustes. Dioclétien s'associe son gendre Galère etattache à Maximien son préfet du prétoire Constance Chlore.
- L'Empire romain est devenu une tétrarchie (ou gouvernement des quatre). Aux deux Augustes et à leurs Césars est dévolue une partie du territoire de l'Empire : il ne faut cependant pas parler de division mais de répartition, l'Empire demeurant indivis. Chaque tétrarque dispose d'une résidence principale et d'un théâtre d'opérations :Dioclétien, depuis Nicomédie, suit les affaires d'Asie et d'Égypte;
Maximien, à Milan, a la responsabilité de l'Italie et l'Afrique et de l'Hispanie.
Galère, à Sirmium, est responsable de l'Illyrie et des régions du Danube;
Constance Chlore, à Trèves, est chargé de la Bretagne, et de la Gaule.
- Rome perd de son importance mais elle reste la capitale théorique de l'Empire et le siège du Sénat.- Dioclétien fixe à vingt ans la durée de règne des Augustes

B Une hiérarchie à base religieuse est néanmoins imposée.

- Dioclétien conserve la prééminence : il est appelé jupitérien alors que Maximien est dénommé herculéen (Hercule est le fils de Jupiter) : c'est le moyen d'exclure de la communauté impériale ceux qui n'ont pas reçu l'investiture divine et de condamner par avance toutesles tentatives d'usurpation.
- Chaque César est subordonné à un Auguste : il ne bénéficie ni des salutations impériales ni du grand pontificat.
-Les bas-reliefs de l'Arc de Galère à Thessalonique figurent le fonctionnement virtuel de l'action gouvernementale, c’est-à-dire un partage des rôles entre les Augustes trônant et les Césars volant au secours des provinces.

II La restauration de...
tracking img