La guerre d'espagne : un conflit international ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6578 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La guerre d’Espagne : un conflit international ?

L’Espagne a souvent été considérée comme « à part » de l’Europe, du fait de sa position géographique à l’extrémité méridionale du continent. De plus, sa neutralité durant la Première Guerre mondiale contribue à laisser cet Etat hors des considérations des grandes puissances européennes. Cependant, la guerre civile qui éclate avec le coupde force des nationalistes, le 18 juillet 1936, modifie la place du pays sur la scène internationale.

L’Espagne est alors un pays marqué par des tensions politiques et sociales depuis la chute de la dictature de Primo de Rivera, en 1930 qui met fin à la royauté et installe par la révolution pacifique une République parlementaire. Mais cette dernière se révèle incapable à résoudre laquestion agraire, religieuse ou celle des autonomies régionales. Les tensions s’exacerbent, alors qu’est élu en 1936 le Frente Popular. Dès lors, on s’attend à un coup de force de l’armée, assimilé au terme dans la culture espagnole de « pronunciamento » : le fait de renverser par une action militaire le gouvernement. Cependant, le soulèvement du 18 juillet 1936 ne peut être défini de la sorte, car ildébouche sur la guerre civile.

En effet dès le mois de juillet comme l’écrit Roberto Buerian Julian, on assiste au « choc des deux Espagne » et le pays devient le théâtre de violents affrontements entre républicains et nationalistes. Le « Mouvement » défini le soulèvement nationaliste à l’origine duquel on trouve les forces armées espagnoles du Maroc, conduites par les généraux Sansurjo etFranco. Ils sont appuyés par les cadres militaires, la hiérarchie de l’Eglise catholique, les groupes de droite, et notamment la Phalange, groupe inspiré du fascisme. Du côté des républicains on trouve le gouvernement, les organisations de gauche, ainsi que les anarchistes. Cependant le soulèvement nationaliste n’a plus affaire, dès le 19 juillet, à un gouvernement : en effet José Giral arrive aupouvoir à cette date et décide officiellement d’armer le peuple. Désormais la réalité du pouvoir n’est plus dans les mains du gouvernement mais dans celles des organisations de gauche : l’armée est disloquée entre milices populaires (républicaines) et rebelles (nationalistes). C’est ainsi que progressivement le coup de force conduit à une guerre civile qui s’inscrit dans la durée : uneffondrement rapide de la République est exclu et les nationalistes se retrouvent face au peuple en armes et à la révolution.

Tant que le soulèvement reste une affaire interne et de courte durée les états européens peuvent se contenter de prendre position de manière idéologique uniquement : mais à l’automne 1936, Franco a conquis la moitié de l’Espagne et il ne sort ni vainqueur ni vaincu de cesaffrontements. Deux mondes antagonistes se font face, et chacune des parties cherchent le soutien des puissances européennes. La guerre civile n’est plus uniquement le fait de facteurs nationaux, mais elle se fait aussi l’écho des affrontements idéologiques européens. Ainsi les principales puissances sont amenées à prendre une décision face à la situation nationale espagnole.

Les débuts de laguerre d’Espagne sont un élément perturbateur des relations internationales et dans le contexte de la montée des régimes fascistes, ils constituent une menace de la paix sur le continent européen : l’expansion du conflit à une guerre civile européenne est un risque non négligeable pour les puissances. Comment les réactions, les implications et les perceptions des puissances européennes font-elles dela guerre civile espagnole un conflit international ?

Face au risque d’un conflit généralisé, les puissances européennes adoptent officiellement une ligne de conduite identique : la non-intervention, mais celle-ci est en réalité marquée par la duplicité, ce qui conduit finalement à l’internationalisation de la guerre civile espagnole. Dès lors celle-ci symbolise la rivalité entre les...
tracking img