La guerre d'espagne.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3037 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Guerre d'Espagne dans les relations internationales

Guerre d'Espagne: 18 juillet 36 à 1er avril 1939 si on prend en compte batailles, mais aussi des répercutions après et origines à court terme se trouvent dans l'instauration de la II République. A long terme, il semble exister 2 Espagne: la conservatrice et catholique, l'Espagne proche des idéaux socialistes et athée. Un point chaud del'histoire espagnole, mais aussi de l'histoire mondiale. Guerre d'Espagne est un épisode qui marque les années de l'avant WWII. Participation étrangère cruciale dans le déroulement du conflit Espagne qui avait une tradition d'être à l'écart des enjeux européens à la fin du XIX siècle, est placée devant les projecteurs de la scène internationale. Quelle est l'influence des enjeux internationaux dansce conflit? Les deux camps ont besoin de l'appuie extérieure, Les puissances étrangères voient dans le conflit un moyen d'assouvir certaines volontés. Guerre d'Espagne a des répercutions sur RI qui dépassent les bornes du conflit en lui-même. L'Espagne est un pays sous la dépendance de compagnies étrangères. Républicains comme nationalistes doivent se rapprocher des autres puissances pour appuyerleur légitimité. Du côté nationaliste, La guerre d'Espagne est annoncée dans un premier temps comme une lutte anti communiste qui sévit depuis le début de la II° République en 1931, et qui a atteint un point de nonretour avec l'arrivée au pouvoir du Frente Popular, en 1936, par une faible majorité (seulement 45% des voix, 150000 voix d'écart minimum)). En fait, Les communistes de pensée soviétique(PCE) sont en minorité dans le Frente Popular (seulement 30 000 membres au début du conflit, 17 sièges aux Cortes contre 99 au PSOE). François Furet, Le passé d'une illusion: « Dans le cas espagnol, la menace communiste inexistante est le prétexte à une contre-révolution de type classique ». Toutefois, mouvance anarchiste et trotskistes ont une grande influence dans les classes populaires etouvrières. Les nationalistes se servent de l'état d'esprit européen: la peur du rouge. Ils profitent également des exécutions opérées par les communistes. Population craint de plus en plus ces excès de violence. Avec l'exécution d'hommes d'Eglise à Badajoz en août 1936, Franco utilise cette nouvelle dimension pour rallier Eglise et Vatican à sa cause. Une croisade, une Reconquista contre les athées etles païens. Toutefois, le Vatican avec Pie XI s'oppose à l'attitude fasciste et nazi. Il y a une réticence à être en accord avec Franco qui fait appel aux Allemands et aux Italiens. Celui-ci n'a pas hésité à exécuter des curés républicains dans le Pays basque. En Espagne, Eglise est surtout avec Franco, lettre collective des Evêques le 1er juillet 1937. Eglise approuve idéologie et mobilisel'opinion contre éradication des athées et des païens. Ce dernier fusionne les falanges (aspirations fascistes) et le mouvement carliste. Dans les autres pays, un vrai déchirement. Claudel en 1937 publie La persécution religieuse en Espagne « Le moment est venu de choisir et de gouverner son âme ». Maunier publie une lettre dans le revue Esprit: il faut la fidélité envers les persécutés de l'Eglised'Espagne, mais cela ne doit pas effacer le devoir de fidélité envers les pauvres et les prolétaires. Aux EUA, 45% des Catholiques sont pour les Républicains. La guerre d'Espagne impose un choix du camp. Très vite, le mouvement nationaliste est assimilé au fascisme et ses soutiens extérieurs comme des partisans au fascisme. Quant aux Républicains, ces derniers espèrent trouver un appuie durable auprès des démocraties. Leurs espoirs sont vite déçus avec la mise en place de la nonintervention. Seul le Mexique apporte un réel soutient politique et économique. L'URSS n'apporte son soutient qu'à l'automne 1936. Son action est à considérer dans la logique de front populaire et de crainte du développement fasciste. Le problème des Républicains réside dans la somme des mouvances qui compose le...
tracking img