La jalousie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5549 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Alain Robbe-Grillet , La jalousie, 1957 | | | |
Vendredi, 22 Août 2008 01:30 | | | |
Écrit par méli mélo | | | |
|
 
I/ L’auteur : qui est Alain Robbe-Grillet ?
Alain Robbe-Grillet (1922-2008) est un romancier et cinéaste français.
Fils d'ingénieur,  Robbe-Grillet suit ses études au lycée de Brest. Il entre à l'Institut national agronomique à Paris, dont il sort diplôméingénieur agronome puis est envoyé au STO (service du travail obligatoire) à Nuremberg. À son retour en 1945, il est chargé de mission à l'Institut national de la statistique à Paris, puis ingénieur à partir de 1949 à l'Institut des fruits et agrumes coloniaux, au Maroc, en Guinée française, à la Martinique et à la Guadeloupe (1949-51).
Il se consacre ensuite à la littérature. Son premier roman, LesGommes, parait en 1953 aux Éditions de Minuit et Roland Barthes lui consacre un article dans Critique. Se liant d'amitié avec Jérôme Lindon , directeur des éditions de Minuit, il en devient conseiller littéraire entre 1955 et 1985. On considère parfois Les Gommes comme le premier « nouveau roman », mais l'expression n'apparaît que quelques années plus tard, sous la plume d'un critique, Emile Henriot(dans un article du Monde le 22 mai 1957, pour rendre compte de La Jalousie et de Tropismes de N. Sarraute).
 
 Les Gommes
prix Fénéon, est un roman policier où il entre beaucoup de métaphysique, croient comprendre les critiques, quand ils s’y intéressent. Ils  s’y intéressent peu. Bizarrement, un demi-siècle plus tard, c’est le premier titre qui continue de venir à l’esprit quand on évoqueRobbe-Grillet l’écrivain. C’est aussi celui qu’on continue d’étudier le plus, constate Emmanuelle Lambert dans sa présentation des Gommes et du Voyeur (10/18, Imec, 2005), d’où proviennent les citations qui suivent. Roland Barthes, l’été 1954, dans Critique, analyse ce qu’on va bientôt appeler, par commodité mais non sans justesse, «l’école du regard». Robbe-Grillet s’adonne à la plus minutieuse desdescriptions en tournant le dos à la tradition réaliste, explique Barthes; il «impose un ordre unique de saisie: la vue. L’objet n’est plus ici un foyer de correspondances, un foisonnement de sensations et de symboles: il est seulement une résistance optique.»
Le Voyeur
met en scène un voyageur de commerce, ses trajets à bicyclette dans une île. Le tapis est brutalement retiré de sous les piedsdu lecteur: s’il y a crime, il est tu, s’il y a énigme, elle est partout, dans la narration comme dans l’intrigue. Prix des Critiques, le roman, cette fois, fait beaucoup parler de lui, avec fracas. Alain Robbe-Grillet, entretemps, est devenu chroniqueur dans Critique et la Nouvelle Revue Française: il est en train de s’installer dans la vie littéraire. Bientôt, il sera juré au prix Médicis. S’ils’active, conforte ses positions, fabrique sa machine de guerre, ce n’est pas forcément par goût du pouvoir: c’est autant pour la réception des œuvres des auteurs du Nouveau Roman (Claude Simon en tête, Nathalie Sarraute brièvement, et plus tard, les auteurs Minuit en général) que pour son propre compte. Quoiqu’il en soit, il soigne sa réputation, et ses envois, si bien qu’en 1955, à la sortie duVoyeur, les critiques intègrent les dédicaces qu’il a rédigées. On sait ainsi ce qu’il a écrit dans l’exemplaire adressé à Emile Henriot, qui l’assassine dans le Monde: «Un monde concret où l’œil - en dépit de quelques apparences - joue un plus grand rôle que la main.» 

 En 1963 paraît Pour un Nouveau Roman, recueil d'articles de Robbe-Grillet publiés notamment dans L'Express. Il se fait ainsi enquelque sorte le théoricien de ce mouvement littéraire. On le qualifia souvent de « pape du nouveau roman ». 
Dans Pour un nouveau roman, Robbe-Grillet dénonce les notions, qu'il juge "périmées", de personnage, d'histoire ou d'engagement. Reconnaissant sa dette à l'égard de Sartre ou de Camus, il  définit néanmoins le nouveau roman comme une recherche qui ne propose pas de signification...
tracking img