La lecture politique du dormeur du val

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (549 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Dormeur du Val est un texte antimilitariste contrairement à ce que beaucoup pensent et ce qui fait la spécificité du texte est plutôt son absence de pitié.

C’est donc tout le contraire d’untexte pacifiste. Le Dormeur du Val c’est le tableau d’un soldat inconnu glorifié car crucifié ! C’est un appel aux armes certes, mais dans un contexte précis (celui d’octobre 1870).En effet, Le Dormeur du Val porte la date du mois d’octobre 1870. Il est donc postérieur à l’avènement de la République et Rimbaud ne souhaite pas renverser les choses… En octobre 1870, ils’agit maintenant de défendre le nouveau régime que le gouvernement déchu essaye de conduire à sa perte en démoralisant les troupes et/ou en restant inactif.

Rimbaud ne ressent aucune sympathie pourle nationalisme conservateur, il revendique la Liberté de la République, ce qui justifie à ses yeux une guerre d’ordre défensif contre des agresseurs réactionnaires !



Qui est doncce Dormeur du Val ? C’est une figure Christique, ou un homme que l’on a sacrifié dans sa jeunesse. Ainsi les « deux trous rouges au côté droit » s’inscrivent pleinement, dans l’iconographie chrétiennetraditionnelle de représentation du Christ sur sa Croix. Ainsi, les « glaïeuls » (gladiolus, « petite épée ») et le « cresson » (cruciféracée) seraient là pour soutenir la lecture militaire etchristique du poème. Il est indéniable que Rimbaud attache souvent une valeur féminine à la terre ou à l’eau et une valeur masculine au soleil (la révolution : dans plusieurs poèmes de 1871/1872, le soleilreprésente pourtant bien explicitement la Révolution : Accroupissements, Les Assis, Chant de guerre Parisien, Les Poètes de sept ans, L’Orgie parisienne, Les Pauvres à l’église, L’Homme juste, Cequ’on dit au Poète à propos des fleurs, Les Mains de Jeanne-Marie.)et ceci de manière consciente, en raison des topoï de l’époque, surtout dans la poésie parnassienne.

Or, dans le...
tracking img