La main

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1239 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La main de l'homme (travail de recherche)

Dans un de ses poèmes, Théophile GAUTIER disait…
Chez un sculpteur, moulée en plâtre,
J'ai vu l'autre jour une main
D'Aspasie ou de Cléopâtre,
Pur fragment d'un chef-d'œuvre humain…

En effet, de toutes les parties du corps humain, la main, peut-être immédiatement après le visage, est la plus autonome, la plus individuée, la plussingulière aussi, vient du fait que nous avons presque toujours nos mains sous les yeux ; et vient aussi du fait qu'elles sont souvent la seule partie visible du corps de ceux qui nous entourent, leur confèrent une familiarité qui est pourtant si souvent trompeuse.
En effet, elles n'en semblent pas moins vivre dans le monde par elles mêmes, tels des animaux très habiles que nous aurions au bout desbras. Ouvrières ou au repos, elles sont là, manifestant l'être et la personne comme une signature indépendante. Car il existe un langage des mains bien utile pour les sourds et muets par exemple.
Aristote les a comparées à l'âme, parce qu'elles sont comme elle « instrument d'instruments », c'est-à-dire ordonnatrices, donc outils du rangement de notre chaos.
Mais derrière cette communauté defonctions, quelle variété! Par-delà l'âge, le métier, l'attitude, une infinité de formes et, pourrait-on dire, de caractères. De la main du pianiste ou de l’artiste, à la main paysanne, de l’infinie petite main parfaitement réduite du bébé qui vient de naître, puis à celle du petit enfant malhabile, puis à celle de ces femmes qu'on appelle justement « petites mains », tout une abondance de formes et degestuelles qui vaut pour langage et qui est parfois traité comme tel, comme ce fut le cas dans l'art oratoire, où le soutien apporté par la main au discours, pour l’avocat par exemple, ou pour renforcer son texte d’une pièce au théâtre, à chaque fois le geste de la geste obéit à des règles, et qui deviennent de l’art pur dans les multiples expressions si précises et ordonnées des dansesorientales.
Mais qu'elle soit ou non codifiée, cette chorégraphie des mains opère selon tout un usinage de verbes qui vont avec elle: agripper, serrer, brandir, tenir, prendre, tendre, empoigner, montrer, présenter, saluer, prier…. la main conjugue et vit avec le vivant, la main sans fin exprime et raconte jusqu’à et au-delà de la mort…mains magnifiques des gisants qui semblent être en attente deparoles.
Une forme de l’art, particulière et si difficile… La calligraphie ou le dessin, et la peinture sont autant d’expression d’arts complexe et si diversifiés, où le corps tout entier s'investit, s'implique, marque, trace, transmet; une pratique où la plume, le pinceau, ou le stylo moderne et le bras doivent former un tout indissociable; une danse maîtrisée, où tous les éléments sont reliésensemble selon un inexorable et implacable enchaînement : l'encre, le papier, la toile, l’outil pour écrire ou dessiner, la main, le poignet, le bras, le torse, la tête, l'esprit, l'âme, le vide, le silence qui tous réunis font les pleins et les déliés dans les infinies colorations des terres et des métaux!
Tous ces arts supposent et imposent un contrôle et un don de soi, réclament la culture etl'équilibre de ce tout inséparable main-esprit. Car il n'y a, dans la façon d'écrire, ou de peindre, aucune place pour l'improvisation. Observer pour transcrire idéalement par des lettres ou des dessins, au millimètre près, les interprétations de l'esprit qui fait œuvre inventive en vue d'une transmission représentative concrète ou abstraite.
Il était inéluctable que pour cette manifestation del'être qui est tout à la fois forme, langage et outil, et qui est leur outil, les peintres aient conçu une sorte de passion, et d'autant plus forte que la main, autant que le visage, est si difficile à représenter. Au-delà du rapport magique qui l'appliqua, enduite de matière colorante, sur les parois des cavernes, au-delà aussi du geste que tous les enfants ont eu, en la détourant à l'aide d'un...
tracking img