La modification michel butor

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1201 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Michel Butor, La Modification, 1987
« Vous avez mis le pied gauche sur la rainure de cuivre, et de votre épaule droite vous essayez en vain de pousser un peu plus le panneau coulissant ». Ce « vous », qui rentre dans le compartiment d’un train, désigne un « homme habitué aux longs voyages », un employé de la maison Scabelli, entreprise italienne qui vend des machines à écrire. Le personnageprincipal est le directeur de la succursale de Paris et doit effectuer des voyages mensuels à la maison mère à Rome. Mais si cette fois il effectue ce voyage, ce n’est pas pour affaires mais pour annoncer à sa maîtresse, Cécile, qu’il a trouvé une situation pour elle à Paris. Il prend donc un train à un horaire différent de ce qu’il a l’habitude et doit subir l’inconfort de la 3ème classe qu’il achoisie pour son prix. Cet homme est marié à Henriette. Il n’y a plus d’amour entre eux, juste des habitudes, des rites. Il a la sensation que sa femme le soupçonne en permanence, lui fait des reproches muets. Avec elle, il a eu 4 enfants -Jacqueline, Henri, Thomas et Madeleinedistants avec leur père, moqueurs et méprisants même. Ils semblent ligués contre lui. Parallèlement, depuis plus de deux ans,il entretient une relation avec Cécile, une francoitalienne qui habite Rome qui travaille au palais Farnèse et qu’il a rencontré dans le wagon-restaurant d’un train effectuant le trajet Paris-Rome. Lui était en voyage d’affaires, elle rentrait de vacances. Après le déjeuner de leur rencontre, il délaissa sa place en première pour la rejoindre en 3ème classe. Depuis, il la retrouve à chacun de sesvoyages, passant ses soirées avec elle, au restaurant puis chez elle mais rentrant à son hôtel, l’Albergo Quirinale, chaque nuit pour que ses employeurs de ne doutent pas de sa situation. D’ailleurs, s’il ne divorce pas d’Henriette c’est en partie parce qu’il ne veut pas faire de scandale avec Scabelli et puis Henriette ne pourrait s’y résoudre, pour les enfants. Ce roman a pour fil conducteur levoyage Paris-Rome sur lequel s’ouvre l’incipit, et sur lequel se fermera le livre. Ce récit au présent se compose d’une description des autres voyageurs, de leurs bagages, de leurs actions. Le personnage principal fait des hypothèses sur leur métier grâce à leur tenue vestimentaire, il imagine leur nationalité, leur destination, le but de leur voyage. Il va jusqu’à leur inventer des noms. Ainsi,il imagine que le jeune couple, présent tout au long du trajet, est en voyage de noce et il les prénomme Pierre et Agnès, sans raison particulière. Il décrit également le paysage qui défile derrière les vitres du compartiment, suit le parcours des voitures, camions ou motos aperçus sur la route. Autour de ce fil conducteur viennent se greffer de nombreux autres récits : de ses précédents voyages entrain, de Paris vers Rome ou de Rome vers Paris ; avec Henriette, leur voyage de noce à Rome, leur vie à Paris, son dernier anniversaire juste avant ce voyage ; avec Cécile, lorsqu’elle était venue à Paris, les visites de musées lors de ses voyages mensuels, les différentes étapes de leur relation… Ces récits, qui traitent des souvenirs du personnage principal, sont écrits au passé,principalement au passé composé et à l’imparfait. C’est au cours de ces récits que l’on apprend le nom du personnage principal. D’abord informé sur son nom de famille lorsqu’Henriette appelle au bureau de son mari -« Je voudrais parler à monsieur Delmont »-puis sur son prénom alors qu’il cherche Cécile

dans un train Paris-Rome qu’ils devaient prendre ensemble : « l’entendant soudain crier : « Léon ! » ».Ces découvertes sont sans grande importance, noyées dans le récit (on n’apprend son prénom que vers la fin du roman), anecdotiques. Un troisième type de récit s’intercale également : écrit au futur, il traite des projets de Léon : il se projette son arrivée surprise à Rome, sa future vie à Paris avec Cécile. Le titre du roman, La Modification, vient du changement qui s’opère en Léon pendant le...
tracking img