La morale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1043 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La morale a-t-elle sa place dans les échanges économiques ?

Plan détaillé:

Introduction: Dans toutes les sociétés les échanges économiques existent. Mais peut-on parler de morale dans ces échanges ? C’est-ce que nous allons voir en plusieurs parties détaillées. Tout d’abord la « morale » est un ensemble de règles de conduite concernant les actions permises ou défendues. Le mot « place »dans la problématique désigne ici la notion d’importance car on se demande si elle sert à quelque chose dans les échanges. Les échanges sont des dons mutuels entre deux parties, ils désignent des relations entres des personnes, des organisations, des États. Dans le cas présent on parle d’échanges économiques, ce sont donc des échanges d’argent, cela peut être par exemple employé dans le commerce, onéchange un produit contre une somme d’argent qui correspond à sa valeur.

I) La morale englobe l’activité économique

a. La morale joue un rôle important

On peut dire que la morale s’avère importante surtout au moment de la distribution des richesses, de la juste répartition des bénéfices de l’économie et veiller à se que personne ne souffre des lois du marché.
La morale s’intéresse àl’action humaine donc elle englobe l’activité économique. Si les échanges économiques assurent le bien être de tous on peut dire qu’il y a une justice dans ces échanges, et donc une morale.

b. L’économie privilégie l’égalité

De plus, chacun ne parvient à la satisfaction de ses besoins qu’en procurant en même temps aux autres leurs propres satisfaction. Ce principe de réciprocité convient bienl’exigence de la morale, on peut parler d’égalité entre les individus. Les échanges économiques assure le bien être collectif, certes chacun ne travaille que par intérêt et que pour son profit cependant on peut parler d’harmonie entre les hommes car en travaillant on produit une richesse profitant à tous. Cela arrange le travailleur puisqu’il aura un salaire en échange de son travail et celaarrange aussi les consommateurs qui pourront profiter de l’objet produit par exemple. Dans cette exemple tout le monde est satisfait car en cherchant son intérêt personnel un individu peut satisfaire d’une manière efficace pour l’intérêt de la communauté tout entière.

II) Les échanges économiques méprisent les individus

a. Les inégalités

Dans les échanges économiques il existent desinégalités sociales. Par exemple on échange sa main d’œuvre contre de l’argent et si on prend un pays sous-développé comme l’Inde on remarque que le coût du travail est très bas, il y a donc inégalité et exploitation des travailleurs donc absence de la morale.
b. Quand les échanges deviennent profit personnel

Pour ses propres intérêts l’homme est capable d’acquérir des richesses non pas pour des besoins(acquisition naturelle correspondant au nécessaire) mais pour acquérir sans limite des richesses on parle ici d’économie des désirs. L’homme sera prêt à tout échanger, à voler à exploiter pour plus de profit et d’enrichissement, au mépris de la morale et parfois même du droit. Cette logique du profit à besoin d’inégalité pour survivre.
Il faut donc toujours garder à l’esprit que les échangesdoivent être un bénéfice pour l’homme et non un risque ou un danger.

Transition: La morale ne semble pas avoir sa place dans l’économie, ce sont deux domaines qui ne traitent pas de la même chose. Mais faut-il pour autant supprimer toute réflexion morale de l’économie?
Question 1: Dégagez la thèse du texte et les étapes de l’argumentation.

Montesquieu veut montrer dans cet extrait, que lecommerce, source de paix, unit les nations mais n’unit que par l’intérêt égoïste les individus.
Premièrement, Montesquieu montre pourquoi le commerce procure la paix. En effet, dès que deux nations font du commerce elles négocient et donc discutent les prix fixés. Elles sont alors amenés à dépendre l’une de l’autre puisque si l’une achète, l’autre à intérêt de vendre et toutes les unions sont...
tracking img