La parrure

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (649 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le texte ``la parure’’, caractérisée par son appartenance au courant du réalisme, parait pour la première fois en 1884 dans le journal français Le gaulois. L’auteur Guy de Maupassant y illustre defaçon plutôt sombre la vie quotidienne bourgeoise de son époque. Dans ces nouvelles le lecteur découvre des personnages pour le moins pessimiste face à leur existence, des hommes et des femmesmécontent du présent et inquiet de l’avenir. Ainsi, par le biais des personnages, Maupassant exulte le mépris qu’il éprouve pour son travail et sa propre existance.les lignes qui suivent mettront l’emphase surcette vision défaitiste, en soulignant les sentiments envieux éprouvés par les personnages, la cruauté du dénouement et la description des plus péjoratives de l’environnement.

Premièrement, pourdonner le ton au récit, le personnage de Mathilde passe le plus claire de son temps à envier les femmes qui possèdent de beaux atours. D’abord, la protagoniste ne supporte clairement pas d’être néedans une caste moyenne de la société. Malheureuse de sa condition, elle rêve de luxe et de fortune. Un luxe qui mettrait en valeur sa beauté et provoquerait le désir : ``elle souffrait sans cesse, sesentant née pour les délicatesses et tous les luxes. Elle souffrait de la pauvreté de son logement, de la misère des murs, de l’usure des sièges, de la laideur des étoffes. Elle songeait aux grandssalons vêtus de soie ancienne, aux meubles fins portant des bibelots inestimables’’ (L.13-16).Ainsi, Mathilde éprouve un besoin viscéral pour des choses qui lui sont inaccessibles. Au quotidien, cemanque se traduit par une humeur morose qui au cours du récit semble tarir le couple de M et Mme Loisel. Ensuite, il va sans dire que les relations sociales du personnage s’en trouvent pour le moinscompliquées. En effet, Mme Loisel entretien une jalousie maladive envers sa seule et unique amie, une dame de la haute bien entendue, qui ne semble gère s’en laisser affecter : ``Elle avait une amie...
tracking img