La personnalite normale et pathologique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9032 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean Bergeret : La Personnalité normale et pathologique :
Introduction et vocabulaire :
- Structure : correspond à la façon dont la personnalité est organisée sur le plan profond et fondamental et à partir du quel se jouent les aménagements fonctionnels.
- Caractère : correspond au niveau de fonctionnement manifeste et non morbide de la structure
- Symptomatologie : mode de fonctionnementmorbide d’une structure décompensée
- Décompensation : quand les facteurs internes externes de conflictualisation ne se trouvent plus équilibré par un jeu efficace (et non perturbateur lui-même) des mécanismes variés de défense et d’adaptation.
- Contre-investissement : quand la tentative de refouler une représentation dans l’inconscient fait échec, celle-ci revient à la conscience, une énergieéquivalente (le contre-investissement) à celle qui a poussé le refoulement sera alors nécessaire pour déplacer (ou autre(s) mécanisme(s)) cette représentation vers une représentation substitutive. Cette dernière, investie de cette énergie, peut être une représentation du corps (( hystérie de conversion), une objet externe (( phobie), une compulsion (( névrose obsessionnelle), …
- Introjection :Processus inconscient par lequel l'image, le modèle d'une personne, est incorporé, identifié au Moi ou au Surmoi.
- Annulation (rétroactive) : tentative d’imaginer qu’un fait réel du passé ne se serait pas produit

Historique :
- Depuis Antiquité (Bible, Platon) ( Référence à des types structurels non morbide
- Moyen-Age (Shakespeare) ( Illustre passage du normal au pathologique au sein d’unemême organisation mentale
- XVIIIe ( Continuité entre le normal et le pathologique au sein d’une même structure profonde
- Ey (20e) : 4 modèles explicatifs de l’état morbide :
- Aliénation radicale
- Produit de centres cérébraux
- Variation de l’adaptation au milieu
- Effet d’un processus de régression dans l’organisation psychique
- Chiland (20e) : Chez l’enfant : tout n’est pas encorejoué du point de vue structurel
- Psychiatres (19e) : Intérêt pour la classification symptomatologique permettant d’identifier le « trouble fondamentale » ( Limité à des descriptions cliniques
- (19e) : Classifications organiques : liaison intime obligatoire entre trouble psychique et une lésion organique
- (19-20e) : Classifications physiologiques : lien causal entre fonctionnement mental etcentres régulateurs du cerveau
- Freud : importance de s’intéresser au développement libidinal, au degré de développent du Moi et du Surmoi, à la nature, la diversité, la souplesse et l’efficacité des mécanismes de défenses.
- Bouvet : distingue mode de structuration génital et prégénital
- Green : ?

I. Structures et Normalité
1. La notion de « normalité » (par économie, j’enlève les guillemetspar la suite, mais gardez-les en tête)
- La normalité est souvent envisagée par rapport aux autres, à l’idéal ou à la règle
- Bon fonctionnement intérieur
- La normalité nécessité une bonne coordination entre :
- Besoins pulsionnels avec les défenses et adaptations
- Données internes héréditaires et acquises avec les réalités externes
- Possibilités caractérielles et structurelles avecles besoins relationnels
( Etat normal à partir du moment où, quelques soient ses problèmes profonds, l’humain arrive à s’adapter, sans de trop grand sacrifices, à lui-même et aux autres.
- Essai de définition de Bergeret :
Le véritable « bien-portant » n’est pas simplement quelqu’un qui déclare comme tel, ni surtout malade qui s’ignore, mais un sujet conservant en lui autant de fixationsconflictuelles que bien des gens, et qui n’aurait pas rencontré sur sa route des difficultés internes ou externes supérieurs à son équipement affectif héréditaire ou acquis, à ses facultés personnelles défensives ou adaptatives, et qui se permettrait un jeu assez souple de ses besoins pulsionnels, de ses processus primaires et secondaires sur des plans aussi personnels que sociaux en tenant un...
tracking img