La peur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (404 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ecriture d’invention.
15 août, 22h45. Un soir d’été, étouffant comme tous les autres …
Le soleil était couché depuis bientôt une heure maintenant et pourtant des sueurs chaudes dégoulinaient encorele long de mon dos. Ce soir la j’étais seul a l’appartement, les parents étant partis pour tout le week-end. J’avais déjà prévu, mon plateau repas : lasagnes, pop corn et fraises. En regardanttrois films d’horreur : Mortel saint valentin, la colline a des yeux et avec un peu de courage l’exorciste. Pas d’ordinateur, pas de portable, pas de parents ; c’était une soirée parfaite une de cessoirée ou l’on sait apprécier la solitude et le silence.
Tout était prêt, tout était parfait, j’étais déjà à mon deuxième film, il restait une poignée de pop corn et quelques fraises quand j’eusoudainement une sensation étrange qui parcoura mon corps sur tout son long comme si un courant d’air était rentré en moi pour ressortir. Puis des frissons. La chaleur agréable qui c’était installée versminuit avait laissé place à une brise froide. Je me levai pour fermer la fenêtre, mais rien n’y fit : j’avais froid ! J’enfilai un pull et j’avais déjà oublié ce qui venais de ce passé. Puis je senti unsouffle glacial dans mon coup… Je ne bougeais pas, j’étais tétanisée. Cinq secondes qui me parurent une éternité. Dans un mouvement saccader je ramenais ma main à mon cou et me retourna violemment.C’était étrange, il n’y avait rien et pourtant j’avais l’intime conviction qu’une présence était à mes côtés. Les hurlements de la télé me transpercèrent. A présent je tremblais en avançant vers le salon.Dehors le calme, comme si tout était mort. Pourtant je remarquais que quelque chose avait changé, je dus mettre 5 minutes avant de comprendre que la télé s’était éteinte. Je ne l’a ralluma pas. Jesentais les battements de mon cœur s’accélérer, ma respiration s’affolait, autour de moi tout était silencieux. Une douleur insoutenable apparut dans mon dos ; elle remonta dans tous mes muscles…...
tracking img